La BelCham : la chambre de commerce pour les Belges à New York

///La BelCham : la chambre de commerce pour les Belges à New York

La BelCham : la chambre de commerce pour les Belges à New York

laura M. Investor solutions

Pourriez-vous me présenter la BelCham ?

 » La BelCham est la chambre de commerce belgo-américaine et a été créée en 1918. Celle-ci a le statut d’organisation non-gouvernementale, sans but lucratif et dont le siège est à New York sur la 6e Avenue. Notre mission est de supporter les talents et entrepreneurs belges aux Etats-Unis et plus globalement de connecter les Belges ensemble. Nous offrons ainsi cinq différents services.

La Belcham a été désignée par le US Department of State comme sponsor officiel pour les visas J-1, le type de visa employé pour les stages aux Etats-Unis. Nous aidons donc des étudiants à trouver des stages ici et on les accompagne dans les procédures administratives à suivre. Sur ce point, il est utile de mentionner que nous ne nous limitons pas aux étudiants belges mais à ceux du monde entier.

Deuxièmement, la BelCham a créée en 2013 la grande innovation de son histoire:  » Atelier « , le premier incubateur belge pour starts-ups en dehors de Belgique.  » Atelier  » accueille des start-ups belges matures qui veulent s’implémenter sur le marché américain. Nous avons actuellement près de 60 start-ups sur 1200 m2 de co-working space au même étage que nos bureaux.

Troisièmement, nous avons une large base de données de stagiaires et demandeurs d’emploi qualifiés accessible aux entreprises et particuliers membres de la chambre. Nous agissons donc à ce niveau-là comme une agence interim avec une large offre d’emplois.

Quatrièmement, nous offrons aussi des services de consultance.  Lorsqu’un de nos membres a un nouveau projet, il nous le transmet, nous l’étudions pour ensuite tenir une réunion d’une demi-journée avec lui. Nous appelons ces réunions  » Deal Teams  » et nous faisons appel chaque fois à des experts dans le domaine concerné.

Cinquièmement, nous organisons beaucoup d’événements de networking pour nos membres et la communauté belge en général. Cela va des gala aux oeuvres de charité. De nombreuses relations d’affaires ont débuté lors de ces événements.

En ce qui concerne les membres, nous en avons près d’un millier d’actifs issus de domaines diverses mais essentiellement du monde des affaires et ayant un lien avec la Belgique. Tous nos membres ne sont donc pas Belges. Nous avons de nombreuses companies américaines ayant un pied à terre en Belgique. « 

Pourriez-vous décrire la communauté belgo-américaine ?

 » Nous comptons près de 22000 Belges aux Etats-Unis dont certainement la moitié à New York. Malgré la relative petite taille de la Belgique, la communauté belge aux Etats-Unis est assez large. Elle n’est pas pour autant fermée sur elle-même. A de nombreux événements que nous organisons, la proportion des Belges est minoritaire. De plus, nous avons de très bonnes relations avec les autres chambres de commerce européennes. « 

Qu’est-ce qui attire les Belges à New York ?

 » L’idée de l’ « American Dream » est toujours présente et les opportunités économiques aux Etats-Unis restent extraordinaires. Pas seulement à New York, mais aussi à San Francisco, Miami, Atlanta, Los Angeles…De plus, le fait que les Etats-Unis présentent autant de similitudes que de différences avec l’Europe en font un pays captivant et surprenant. « 

Pourriez-vous nous donner des exemples de réussite ?

 » De nombreux exemples de réussites belges à New York peuvent être citées. Les plus connus du public sont Le Pain Quotidien, Exki, SparkCentral, Showpad, Sharingbox, NGDate, Zentrick, etc. A côté de cela, il y a bien entendu de nombreuses multinationales belges présentes aux Etats-Unis dont KBC, KU Leven, AB InBev, KBC, Delhaize, et Solvay, iMinds, Fortino, Capco, Verlinvest, LRM. Nous sommes en liens étroits avec toutes ces entreprises et d’ailleurs la BelCham n’aurait pas vu le jour sans l’aide de celles-ci. « 

Quels sont les grands dossiers à venir pour les échanges économiques entre la Belgique et les USA ?

 » Le plus grand dossier à venir est bien évidemment le traité transatlantique, le TTIP. Toutes les relations économiques européennes-américaines vont en être affectées. Mais vu l’opacité des discussions, on ne sait pas encore quel va en être le contenu et l’impact de celui-ci. Sinon, un gros dossier actuel est l’immigration. Les exigences en matière de visas sont plus strictes chaque jour. C’est pour cette raison que nous nous focalisons dessus afin de trouver les meilleures alternatives pour nos membres. « 

Quels sont les prochains événements importants pour BelCham ?

 » On organise très fréquemment des événements, jusque 3 par semaine à New York et au moins un par an en Belgique. « 

Quel conseil donneriez-vous à un Belge qui souhaite monter une entreprise à New York ?

 » De nous contacter pour recevoir un premier avis et bien en avance si possible ! Il est crucial d’être bien conseillé dès le début car il faut bien connaître la culture américaine pour en comprendre ses demandes. Il est déjà arrivé que des Belges aient simplement copié-collé leur idée au marché américain et ont échoué. Pour exemple, un pâtissier belge a voulu s’implanter sur le marché américain en vendant ses célèbres tartes. Or, les Américains sont friands du take-away et donc de parts de tartes, non de tartes entières. « 

151104_ad_wilson_1085x200
By | 2016-11-25T18:29:34+00:00 22 décembre, 2015|Categories: Création, achat et vente d'entreprise|Tags: |

Send this to a friend