Acheter une maison aux USA en Californie est, certes, une aventure exaltante. Pour la rendre aussi fluide que possible, Investir US vous propose de suivre 8 étapes. Suivez le guide.

Que faut-il savoir sur le marché immobilier en Californie ?

Le marché immobilier en Californie est un marché de vendeurs. Ceci signifie que la demande des acheteurs est supérieure au nombre de biens immobiliers inscrits à la vente. Actuellement, ceci explique que la plupart des biens sont rapidement retirés du marché.

La valeur des propriétés est en hausse : en 2022, il est prévu que le prix des maisons en Californie augmente de 8,4 %.

Les taux d’intérêt des emprunts sont bas : en Californie, ils avoisinent une moyenne de 2,34 % pour un prêt sur 15 ans et de 2,88 % pour un prêt sur 30 ans.

Première étape : commencez par évaluer votre situation financière

Si vous envisagez de recourir à un emprunt immobilier pour acheter une maison aux USA en Californie, il faut impérativement connaître votre situation financière et savoir quelle influence elle a sur vos options d’achat.

Votre cote (ou score) de crédit est le premier indicateur lié à votre santé financière. Certes, il existe des prêts à taux faible, mais la condition pour y accéder est d’avoir un score d’au moins 620. Si votre score est inférieur à ce chiffre, il est possible d’envisager des solutions pour l’améliorer.

Le ratio dette/revenu : la plupart du temps, les établissements bancaires travaillent sur la base d’une règle qui veut que chaque mois, 36 % de votre revenu soit consacré à vos dettes (ceci inclut le remboursement de votre emprunt).

L’apport initial : pour envisager un prêt immobilier classique, il vous faudra avancer 20 % de la somme au moins.

Frais de clôture : Les acheteurs immobiliers doivent généralement payer entre 2 à 5 % du prix du bien sous forme de frais de clôture ou frais de transaction. Si l’on prend en compte le prix moyen d’une maison en Californie, 599 159 $, cela représente entre 11 983 et 29 958 dollars. C’est à l’acheteur de débourser cette somme de sa propre poche ; il est donc important de s’assurer d’avoir les économies nécessaires pour couvrir ces frais.

Coûts d’accession à la propriété : en Californie, les propriétaires dépensent généralement 2 802 $ en frais d’entretien par an. Bien évidemment, cela varie en fonction du bien immobilier concerné. La règle générale veut que 1 % de la valeur de la maison soit consacré aux réparations chaque année.

Deuxième étape : choisissez le bon quartier

Est-ce important de le préciser ? Le quartier dans lequel se trouve votre bien immobilier est tout aussi important que sa disposition et ses caractéristiques. En général, il faut tenir compte de deux facteurs principaux pour définir le quartier qui vous convient le mieux :

  • La valeur des maisons : un examen de la valeur moyenne des maisons dans le quartier qui vous intéresse vous aidera à déterminer si vous avez les moyens d’y vivre. Les tendances historiques en matière d’évaluation des propriétés vous indiqueront également si votre achat sera rentable à terme.
  • Le mode de vie locale : un quartier peut avoir un impact considérable sur tous les aspects de la vie : des déplacements au quotidien jusqu’aux éléments qui ont attrait à votre vie professionnelle

Troisième étape : Faites-vous accompagner par un professionnel de l’immobilier

Votre agent immobilier sera votre principal allié pendant le processus d’achat. Il vous indiquera non seulement des biens immobiliers à vendre, mais vous aiguillera également vers d’autres professionnels tels que des avocats, des organismes de prêt et autres sociétés de séquestre.

Une fois que vous aurez trouvé la maison de vos rêves, le rôle de votre agent immobilier sera de vous faire acquérir le bien au meilleur prix.

Quatrième étape : obtenez un prêt immobilier préapprouvé

Un prêt immobilier préapprouvé est une sorte de document qui vous permet de montrer patte blanche au vendeur. En effet, sans cette pré approbation, de nombreux vendeurs refusent purement et simplement de faire visiter leur maison. Le marché de l’immobilier en Californie étend un marché de vendeurs, ces derniers sont en position de force et ne souhaitent pas perdre leur temps avec des acheteurs peu sérieux sur le plan financier.

Obtenir un prêt immobilier préapprouvé vous octroie, à vous et au vendeur, la certitude que si ce dernier accepte votre offre, vous serez en mesure d’obtenir un financement et de conclure la transaction.

Cinquième étape : cherchez une maison à acheter en Californie

La crise sanitaire du Covid-19 étant encore bien présente, la tendance actuelle est aux visites virtuelles. Il est important de se renseigner, auprès des professionnels de l’immobilier, des dispositions mises en place pour assurer la sécurité de tous pendant les visites.

Lorsque vous effectuerez vous vie, il est bon d’avoir, au préalable, dressé une liste des priorités. Alors que certaines choses sont non-négociables pour vous (par exemple, un seul étage, deux salles de bains…), d’autres peuvent également être laissés de côté.

Sixième étape : Faites une offre

Vous avez trouvé l’endroit de vos rêves et vous êtes prêt.e à acheter une maison aux USA en Californie. Il est temps maintenant de faire une offre et de convaincre le vendeur. Faites vite : les biens immobiliers les plus désirables ne restent pas longtemps sur le marché (40 jours environ). Si la maison de vos rêves est répertoriée depuis longtemps, n’attendez pas pour soumettre votre offre.

Septième étape : Inspections et évaluations

Le vendeur accepte votre offre ? C’est très bien ; il faut maintenant passer par l’étape indispensable liée aux inspections et aux évaluations. Si quelque chose d’inattendu devait survenir, vous pourrez retourner à la table des négociations.

Les inspections sont effectuées par un professionnel agréé qui vérifie la maison en vue de détecter tout problème non visible, inattendu ou potentiel. Les évaluations, quant à elles, sont réalisées par un évaluateur engagé par l’organisme de prêts, qui se charge de déterminer le bien immobilier et d’en déterminer la valeur.

Huitième étape : finalisez la transaction immobilière

Avant de clôturer la transaction, vous pourrez effectuer une dernière visite de la propriété afin de vous assurer qu’elle correspond bien à vos attentes. Laissez l’enthousiasme de côté et concentrez-vous pour ne passer à côté d’aucun détail. Plafonds, murs, éventuelles fuites… Il faudra tout vérifier.