Voici Basic Income, le revenu minimum universel made in Silicon Valley

Home/Travailler aux Etats-Unis/Emploi Etats-Unis/Voici Basic Income, le revenu minimum universel made in Silicon Valley

Voici Basic Income, le revenu minimum universel made in Silicon Valley

laura M. Investor solutions

L’entrepreneur Sam Altman, l’un des jeunes gourous de la Silicon Valley et l’un des acteurs clés de la révolution technologique, vient de lancer Basic Income (revenu de base). Avec 10 millions de dollars consacrés à la recherche et développement de ce salaire de base universel, ce projet social et salarial prouve que les rois de la tech ne sont pas insensibles à l’idée d’un revenu minimum pour tous.

Basic Income, le contrat social de Sam Altman

Le 31 mai dernier, Altman, jeune trentenaire déjà ténor de la Silicon Valley avec son incubateur Y Combinator , annonçait la mise en route de son projet révolutionnaire : Basic Income (revenu de base). Ce projet qui défie les lois sociales est celui d’un salaire minimum universel afin de créer motivation et implication chez les salariés américains. Comme le souligne le jeune créateur dans son blog: « Dans cinquante ans, il paraîtra ridicule que nous ayons utilisé la peur de ne pas avoir à manger pour motiver les gens ».

Conscience sociale et préocupation universelle sont les deux leitmotivs qui animent la vie de notre jeune milliardaire. Comme le rapporte le journal Le Monde : “Il lui arrive de se lever le matin en s’interrogeant sur un métier qui consiste à truire l’emploi  de nombre de ses concitoyens.” D’où l’idée en mai 2015 de mettre en garde la société américaine contre la disparition massive d’emplois et de la préparerau moment où le travail ne sera plus le centre de l’existence”.

 

Basic Income, 10 millions de dollars de recherche et développement

Ancien élève de Stanford, ayant fait sa révérence à la prestigieuse université californienne dès sa deuxième année afin de lancer son application Loopt, Altman est un brillant anticonformiste social. À 31 ans, Altman se consacre entièrement à son incubateur Y Combinator qui lui permet de financer des milliers de sociétés ( dont Airbnb) tout en faisant un pied de nez à une société américaine ultra-libérale avec Basic Income.

C’est YC Research, la branche de recherches de l’incubateur, qui supervisera l’étude sur le revenu universel.  Basic Income , en s’appuyant sur une philosophie sociale et égale pour tous, entend donner le même salaire à tous les salariés. Aux yeux de son fondateur, il ne s’agit nullement « de socialisme, mais bien d’un revenu minimum qui constitue – selon ses propos- un plancher. Après, les gens peuvent s’enrichir comme ils veulent ». Selon le pronostic de notre gourou tech, “ les progrès techniques permettront, à terme, de générer une abondance de ressources  qui réduira considérablement le coût de la vie ” . Une philosophie de l’optimisme mêlée à un pragmatisme social certain dont le premier chantier est en route à Oakland.

Ville pilote, Oakland, de l’autre côté de la baie de San Francisco, sera un laboratoire social. La ville universitaire et high tech décidera, en effet, du protocole d’expérience ou comment choisir les participants, et surtout combien les payer . Ainsi, les bénéficiaires du Basic Income jouiront de la liberté de travailler, de devenir bénévoles, de démarrer des études ou encore d’aller s’implanter dans un pays étranger.

« Nous voulons voir ce que les gens font de leur liberté », note enthousiaste Sam Altman.

INV – 151001 banner_default_investir_728x90
By | 2016-11-25T18:29:31+00:00 14 juin, 2016|Categories: Emploi Etats-Unis|Tags: , |

Send this to a friend