compte bancaire
ATM
resto
Bannière Exco US
Atlanta
visa-e-2
LLC
Detroit
Cleveland
Floride

Lorsqu’il s’agit d’immobilier, une question qu’il est tout à fait naturel de se poser est la suivante : si l’investissement immobilier aux USA est source de belles opportunités, pourquoi n’y a-t-il pas plus d’investisseurs ? L’une des explications probables se trouve dans les freins que les investisseurs en devenir se dressent et leurs angoisses. Ces dernières sont parfois justifiées, dans la mesure où tout projet d’investissement immobilier, qui plus est outre-Atlantique, n’est pas à prendre à la légère, surtout si c’est la première fois.

À tout problème correspond une solution. En ce qui concerne les freins à surmonter pour réussir un projet immobilier, il n’y a que la connaissance et la préparation en amont qui puissent constituer des solutions viables. Investir.US vous propose de mieux comprendre ces freins et ces barrières, en vue de les surmonter.

La peur de ne pas avoir d’argent à investir dans un projet immobilier aux USA

La crainte de manquer d’argent pour réaliser un projet d’investissement immobilier aux États-Unis est l’un des principaux obstacles pour tout investisseur. C’est également l’un des plus faciles à surmonter, puisqu’il ne faut pas uniquement s’attarder sur les liquidités sur son compte bancaire pour déterminer sa capacité à investir…

Bon nombre d’investisseurs à succès ont commencé avec quelques dollars seulement. Ils le disent eux-mêmes : pour réussir dans l’immobilier aux USA, il n’est nullement nécessaire d’être riche !

La peur du manque d’expérience

Là encore, il y a un début à tout ! Le manque d’expérience fait partie de l’histoire de tous les investisseurs immobiliers qui ont réussi. Il n’y a aucune raison de ne pas faire le premier pas. En vous faisant accompagner par un professionnel compétent, vous mettez toutes les chances de votre côté.

Au fur et à mesure que vous avancez, vous accumulez des connaissances et des compétences utiles pour vos projets ultérieurs… Une fois la transaction finalisée, vous êtes l’heureux propriétaire d’un bien immobilier aux USA et tout devient une question de confiance…

La peur d’un prix de vente trop élevé

Même les investisseurs immobiliers aguerris se demandent si le prix qu’ils paient pour le bien qu’ils achètent n’est pas trop élevé, et ce jusqu’au dernier moment de finaliser la transaction. En prenant du recul, la question à poser est : « Trop élevé par rapport à quoi ? ».

Le prix de l’immobilier aux USA, comme partout ailleurs, est fonction du marché à un instant T. Certaines personnes achètent leur maison pour la revendre, 20 ans plus tard, en multipliant leur gain par plus de 10. Ce bénéfice ne signifie pas nécessairement une augmentation substantielle des prix ! Le prix payé pour un bien immobilier aux États-Unis n’a aucune incidence sur sa valeur actuelle. À partir du moment où le prix correspond à la valeur du marché, il peut être estimé comme étant un prix correct à payer.

Le prix de vente est souvent l’argument qui freine les investisseurs potentiels qui, au lieu de se concentrer sur les opportunités possibles, se limitent au prix qu’ils jugent potentiellement trop élevé. Un professionnel de l’immobilier peut vous aider à y voir clair et à déterminer si le prix du bien immobilier fait de l’investissement une transaction intéressante ou non. Une fois que vous comprenez les étapes à franchir pour réussir un projet immobilier outre-Atlantique et les gains à en tirer, vous réaliserez rapidement que le prix est finalement très peu important.

La peur de devoir gérer le bien immobilier

La seule pensée de devoir gérer un bien immobilier rebute plus d’un investisseur. Mais la gestion locative ne devrait pas être un casse-tête ! En réalité, l’un des moyens les plus sûrs de valoriser un bien immobilier sur la durée est de le gérer correctement. En maximisant les revenus locatifs dégagés, en gardant les dépenses sous contrôle, en établissant de bonnes relations avec les locataires, il est possible de faire fructifier un investissement immobilier.

Les propriétaires de petits immeubles choisissent souvent de gérer leurs locations eux-mêmes. Lorsque la taille des bâtiments est plus importante, il est préférable de s’en remettre à un gestionnaire locatif professionnel. Ce dernier a pour devoir de maximiser le rendement locatif du bien immobilier. Ainsi, il fera en sorte de le louer rapidement et d’assurer un taux de vacance minime.

Quoi qu’il en soit, dans la plupart des cas, le coût lié à l’utilisation d’un gestionnaire immobilier professionnel est largement compensé par les économies réalisées grâce à son accompagnement.

La peur d’une récession économique

Personne ne peut prévoir le début ni la fin d’une récession économique. Même les banques, au moment d’accorder un prêt, ne savent pas de quoi demain sera fait…

Les investisseurs immobiliers aguerris savent que l’économie fluctue. Néanmoins, il y a moyen de se constituer un capital en cas de nouvelle récession, surtout lorsque les prix de l’immobilier sont au plus bas. Dans tous les cas, dans le domaine de l’immobilier, les biens situés dans des zones convoitées sont davantage parés aux aléas et autres crises économiques que les autres.

La peur du risque

La plupart des investisseurs qui n’osent pas s’aventurer dans l’immobilier ont du mal à appréhender la part de risque que leur projet comporte. Il est plus facile de rester dans sa zone de confort … car le changement fait naître l’angoisse… Mais le changement fait également partie de la vie. Lorsque nous sommes à l’aise avec une situation ou au cœur d’une routine, il est parfaitement inutile de penser au risque. Néanmoins, quel que soit son degré, le risque n’est jamais totalement absent, dans la vie professionnelle comme dans la vie personnelle. En outre, le risque est une chose, alors que la peur du risque en est une autre. Laisser la peur prendre le dessus anéantit toute possibilité de réaliser quelque forme de profit que ce soit.

Alors que l’on progresse dans une logique d’investissement immobilier aux USA, il convient de s’intéresser à ceux qui ont réussi et non ceux qui ont échoué. Ces derniers ne font qu’alimenter nos peurs. L’objectif, avant tout, doit être celui de créer un équilibre entre risque et récompense.

La peur de ne pas avoir suffisamment d’informations

Un investisseur immobilier pourra être parfaitement novice en la matière. De ce fait, il est tout à fait naturel de se rendre compte que les informations et les connaissances dont nous disposons sont peu nombreuses. Pour ceux et celles qui commencent à réaliser des projets d’investissement immobilier aux États-Unis, il est judicieux de se faire accompagner par un coach ou un mentor. Ce dernier partagera volontiers ses connaissances et astuces d’investisseur à succès et souvent, débloquera des situations qui peuvent paraître inextricables.

L’investissement dans l’immobilier aux USA requiert une démarche par étapes, de la recherche et de l’analyse. Même s’il est situé dans un endroit idéal, un bien immobilier ne garantit pas le succès financier. De nombreux éléments tels que le prix du loyer, le prix de vente et d’achat de biens comparables, le taux de vacance et autres doivent faire partie des éléments étudiés avant d’entreprendre un projet d’investissement, quelle que soit son envergure. Il est également essentiel de comprendre et de maîtriser les aspects financiers (prêt bancaire, hypothèque, etc.) ainsi que les spécificités du marché immobilier américain. Pour réussir votre projet immobilier aux USA, faites appel à un expert chevronné, capable de vous accompagner jusqu’au bout.

LLC
Cleveland
visa-e-2
resto
Bannière Exco US
Floride
INV – 151001 banner_default_investir_728x90
ATM
compte bancaire
Atlanta
Guide INV
Detroit