Gérer ses transferts d’argent lors d’une implantation aux USA 

Gérer ses transferts d’argent lors d’une implantation aux USA 

Claire Degerin

Les candidats à l’expatriation, professionnels comme particuliers, sont très rapidement confrontés à la question du transfert d’argent. Quels intermédiaires choisir au moment d’acheter un bien immobilier à l’étranger ? A qui confier vos virements internationaux quand vous lancez une filiale ? Eléments de réponse.

Pour beaucoup de Français, s’implanter aux Etats-Unis est le rêve d’une vie. Et il peut se concrétiser de bien des manières. En amoureux du pays de l’oncle Sam, vous pourriez décider de sauter le pas et d’y acheter une résidence, principale ou secondaire. Si vous souhaitez sécuriser votre avenir et celui de vos enfants, il est bien sûr possible d’investir dans l’immobilier outre-Atlantique. Et si vous êtes à la tête d’une entreprise prospère, l’ouverture d’une filiale en terre américaine est un aboutissement, laissant entrevoir un développement conséquent de vos affaires.

Ces différents projets, aussi enthousiasmants soient-ils, nécessitent des transferts de fonds importants. Alors que l’on aurait tendance à confier ces opérations à sa banque, plusieurs start-ups spécialisées dans le transfert d’argent à l’étranger offrent des solutions rapides, moins couteuses et surtout personnalisables en fonction de vos objectifs.

Vous achetez une maison ou un appartement

Après avoir étudié le marché immobilier dans la ville américaine de votre choix et déterminé votre budget, vous avez eu un coup de cœur pour une maison et signé le compromis de vente (avec l’appui indispensable d’un avocat), en dollars évidemment. Il se trouve que suite à la revente d’un bien ou à un héritage, vous avez la possibilité de payer comptant. Avant de procéder au virement des fonds depuis la France, un réflexe s’impose pour l’acheteur : « Il est impératif de bloquer le cours de change à la date de la signature, pour vous couvrir contre les risques de fluctuation », relève Numa Thiellement, directeur général de la société spécialisée Mondial Change. Les monnaies fluctuant quotidiennement, une différence de cours euro-dollar même minime entre le compromis de vente et l’achat peut vous faire perdre plusieurs dizaines de milliers d’euros. Mondial Change dispose ainsi de nombreux outils de couverture de change, et vous accompagne étape par étape pour sécuriser votre budget.

Vous disposez d’un apport, mais devez recourir à un prêt ? Vous pouvez le contracter auprès d’une banque américaine, mais cela peut s’avérer complexe, surtout pour les non-résidents. Il est par ailleurs possible de le faire avec un établissement bancaire français, auquel cas, le prêt nécessitera sûrement une garantie particulière (hypothèque sur un bien que vous possédez déjà, par exemple). Mais la banque appliquera généralement les mêmes conditions d’emprunt que pour un achat dans l’Hexagone. Si vous décidez de vivre et de travailler sur place, vous serez logiquement payé en dollars, et devrez alimenter régulièrement le compte lié à votre emprunt en euros. La situation est d’ailleurs identique si vous avez opté pour un investissement, et que vous percevez vos loyers en dollars.  C’est là que l’appui d’un établissement spécialisé se révèle intéressant : en plus de vous proposer un plan personnalisé pour ces virements réguliers, car changer de l’argent d’une devise à une autre est un métier à part entière, un spécialiste comme Mondial Change n’appliquera aucune commission de change, contrairement aux banques.

Numa Thiellement co-fondateur de Mondial Change, société spécialisée dans le change de monnaies.

Numa Thiellement (co-fondateur de Mondial Change)

Vous lancez votre filiale

Entrepreneur, vous avez décidé de sauter le pas et d’ouvrir vos activités à l’international ? Vous allez avoir besoin de constituer le capital de votre filiale, et d’abonder ses comptes en attendant les paiements de vos premiers clients américains. Il vous faudra sans doute la réapprovisionner régulièrement, pour supporter les charges de fonctionnement ou quand vous aurez besoin de trésorerie. Et les sommes à injecter peuvent être conséquentes ! Pour ces virements à l’international, afin d’éviter trop de frais, comparez les propositions de votre banque avec celles d’une start-up spécialisée. « Chez Mondial Change, nous prenons le temps d’étudier avec nos clients la nature de leurs flux, et d’analyser la particularité de leur activité avant de leur proposer des solutions de couverture du risque de change, détaille le président, Nicolas Charbonnier. Ainsi, leurs marges commerciales sont protégées de la fluctuation du cours des devises. »  Contrairement à ce que proposent la plupart des banques, il vous est possible de suivre l’évolution des cours en temps réel et de choisir vous-même le timing adéquat pour vos opérations, puis de les valider directement par téléphone avec votre conseiller.

A noter que les services d’un établissement de transfert de devises sont aussi valables pour les filiales déjà implantées aux Etats-Unis, et il n’est jamais trop tard pour faire des économies. Vous avez besoin de rapatrier le chiffre d’affaires de votre filiale vers l’euro, ou de faire remonter les dividendes vers la société-mère ? Optez pour les frais réduits et le « zéro commission de change » proposé par les sociétés spécialisées. Sans compter que ces acteurs assez récents sur le marché offrent aussi à leurs interlocuteurs une véritable expertise, doublée d’une écoute attentive. Et ça, ça n’a pas de prix.

Le problème du transfert d'argent d'une maison mere a une filiale se pose toujours.
Contacter Mondial Change

Mylene Garot

Send this to a friend