(Témoignage) Johanne : visa J1 Intern et prolongation sur place

//, Visa J1/(Témoignage) Johanne : visa J1 Intern et prolongation sur place

(Témoignage) Johanne : visa J1 Intern et prolongation sur place

laura M. Investor solutions

Johanne est actuellement stagiaire au sein d’une agence de communication aux Etats-Unis. Initialement prévu pour une durée de 6 mois, elle entreprend toutefois actuellement de prolonger son visa J1 Intern de 6 mois supplémentaire, pour une durée totale d’1 an sur le sol US donc. Découvrez ici son témoignage sur toutes les démarches entreprises par la stagiaire, étape par étape, jusqu’à son renouvellement.

Investir US : Vous êtes actuellement aux USA. Quel visa US possédez-vous et en quoi correspond-il à votre profil ?

Johanne : Etant étudiante en fin de cursus, il m’a fallu postuler à un visa J1. J’effectue actuellement un stage aux USA et c’était le seul visa envisageable pour faire cela. Je suis étudiante en communication, en master 2 à Toulon, spécialité « productions numériques et immersions ». Ce stage à l’étranger ne m’était pas imposé, il vient de ma propre initiative car j’ai un parcours assez spécial dans les langues. J’ai notamment un master 1 de chinois et ai beaucoup voyagé. Très intéressée par les langues, j’ai activement cherché cette expérience à l’étranger.

Quelles sont les conditions requises pour prétendre à ce visa ?

Il existe 2 types de visas J1 : le J1 Trainee et le J1 Intern. Je possède le 2ème donc, que l’on ne peut obtenir que si l’on fait encore partie d’un établissement scolaire post-bac ou si l’on a obtenu son diplôme depuis moins de 12 mois (plus de détails ici). Le Trainee est pour les jeunes diplômés depuis au moins 12 mois grosso modo (plus de détails ici). Le visa Intern nécessite également une convention de stage, signée à la fois par l’employeur, par l’université et par moi. Il faut que ce stage soit en lien direct avec les études et que l’on me confie de vraies responsabilités.

« Bref, le visa J1 exige que l’on se fonde dans la société US »

Peux-tu nous parler de ce fameux côté « échange culturel », très cher à l’Immigration US dans le cadre du visa J1 ?

Dès le début, cela « transpire ». Il faut savoir par exemple qu’il est nécessaire de trouver un sponsor pour prétendre au visa J1. Le sponsor te demande de remplir un dossier pour obtenir le document officiel « DS-2019 », que le sponsor te délivre s’il estime que la candidature est recevable. Dans ce dossier, il existe un encart, où il est demandé, en plus des missions, de tes études et des modalités de stage, de spécifier, si, durant ton séjour aux USA, tu comptes ou non effectuer des sorties culturelles. En gros, on te demande le genre de sorties que tu veux faire en guise d’expériences sociétales et culturelles.

L’aspect « échange culturel » se limite à cela dans le dossier et peut correspondre à : aller au cinéma pour y voir des films en anglais, au théâtre, au musée, diner avec des Américains, aller voir des rencontres sportives… Bref, le visa J1 exige que l’on se fonde dans la société US.

Par ailleurs, Le sponsor t’envoie ensuite une évaluation de mi-parcours (Inter Trainee Midpoint Evaluation), dans laquelle ils te demandent si ton stage correspond bien à ce qui était prévu, si ça se passe bien, si l’employeur traite bien le stagiaire… Il est également demandes le type de sorties culturelles effectuées depuis le début du stage : c’est un QCM avec quinzaine d’activités listées (voir ci-dessus).

Combien de temps votre visa vous autorise-t-il à rester sur le sol US et est-il renouvelable ?

Le J1 Intern permet aux stagiaires de rester au maximum 1 an. Mon stage prévoyait un séjour de 6 mois, mais comme il se déroule bien, j’ai récemment demandé à rester 6 mois supplémentaires.

Pour ce qui est des démarches, j’ai repris contact avec mon agence : Parenthèse. Ils m’ont envoyé un email stipulant qu’il était effectivement possible de demander un renouvellement jusqu’à telle date et sur leur site. Il m’ont demandé de leur renvoyer un nouveau DS-7002, rempli par le tuteur du stage, ainsi qu’un autre dossier, à faire cosigner par mon université et mon tuteur.

« Entre le début des démarches pour trouver mon stage et la réception du visa, deux mois se sont écoulés »

Pourriez-vous donner les différentes étapes de votre demande de visa ?

  1. Recherche de stage : j’ai eu la chance de ne pas avoir à chercher le stage. Il m’est tombé dessus, grâce à un ami de ma fac qui m’a parlé de cette offre de stage, via un ancien professeur de l’université. J’ai envoyé mon CV et une lettre de motivation très tôt. J’ai ensuite été recontactée, puis prise.
  2. Pour le visa, je pensais que c’était une formalité. J’ai commencé par contacter des amis qui avaient eus l’expérience d’un stage aux USA. Ils m’ont confié que les démarches étaient compliquées, le dossier complexe à monter, qu’il fallait un sponsor) et que le visa était cher. Ils m’ont conseillé de m’adresser à l’agence « Parenthèse » pour m’aider à monter mon dossier.
  3. J’ai envoyé un dossier d’inscription en PDF sur le site, dans lequel tu choisis le tarif qui t’intéresse.
  4. Ensuite, j’ai dû remplir un dossier d’inscription auprès du sponsor en lui-même. Y figuraient : mon niveau d’anglais, mes coordonnées, mon parcours scolaire, une expérience de visas ou pas, une attestation de mon niveau d’anglais par un professeur, un CV en anglais, mes missions pendant le stage et toute la partie culturelle mentionnée plus haut.
  5. Ils te demandent de remplir le document « DS-7002 » pour juger de ton éligibilité.
  6. Ils ont fini par m’envoyer mon « DS-2019 », suite du DS-7002 et symbole de mon éligibilité au visa J1.
  7. J’ai pris rendez-vous en ligne avec l’Ambassade des USA à Paris. Avant la prise de rendez-vous, on remplit le DS-160 en ligne sur le site de l’Ambassade. Sans ton numéro de DS-2019, on ne peut pas remplir le DS-160 et sans le DS-160, pas de rendez-vous à l’Ambassade…
  8. J’ai reçu une confirmation, stipulant que j’étais candidate au visa J1.
  9. Le rendez-vous à l’Ambassade peut désormais être pris. Il y a toutefois des frais à payer et en dollars. Il est possible de prendre rendez-vous dans la semaine d’après. C’est au candidat de choisir son horaire et son jour.
  10. Une fois à l’Ambassade, il y a un premier checkpoint où l’on te demande ton passeport et ta confirmation. Puis, 2ème checkpoint avec fouille du sac. Les appareils électroniques sont « confisqués momentanément. Ils gardent tout et le candidat récupère ses effets à la fin du rendez-vous.
  11. En rentrant dans l’Ambassade, le candidat récupère un numéro, représentant son tour de passage. Quand celui-ci est appelé, il passe par un premier guichet où l’on prend le DS-2019, le passeport et des empreintes. Au 2ème guichet, arrive enfin le moment de l’entretien avec l’officier : en français puis en anglais. Moi ça a duré 5 min, donc très rapide. On m’a demandé ce que j’allais faire aux USA, quelles étaient mes études, si je comptais rentrer après mon stage (ne surtout pas dire non !), que font mes parents… L’officier m’a ensuite spécifié que j’allais recevoir mon visa sous 5 jours ouvrés.
  12. J’ai reçu mon visa en 2-3 jours. Pas besoin de prendre son billet d’avion avant ! J’ai eu la chance de tomber sur une période creuse et je n’ai pas payé tant que ça. Je suis passé par Air France.

Combien de temps avez-vous attendu avant d’obtenir votre visa ?

Entre le début des démarches pour trouver mon stage et la réception du visa, deux mois se sont écoulés. En revanche, entre le premier contact au sponsor et la réception de mon visa, j’ai compté 1 mois et demi.

Sortie du territoire durant le J1 : « Il faut donc s’y prendre à l‘avance : au moins 3 semaines avant le départ prévu »

immigrer usa

Que vous permet de faire votre visa aux Etats-Unis ?

Je peux sortir du territoire par exemple. Il faut demander une autorisation de sortie au préalable à son sponsor. Car sinon, tu peux sortir, mais plus rentrer à nouveau ! Il faut donc s’y prendre à l‘avance : au moins 3 semaines avant le départ prévu. La démarche à suivre : envoyer au sponsor l’original du DS-2019 par un courrier (équivalent du courrier avec accusé de réception français), en leur joignant un courrier retour en accusé de réception pour qu’ils puissent renvoyer le DS-2019 et l’autorisation de sortie du territoire, valable pendant 2 mois. Deux mois durant lesquels il est possible de sortir plusieurs fois.

Combien vous a coûté l’ensemble des démarches propres au visa J1 ?

J’en ai eu pour 1 500€ en tout.

Guide INV
By | 2016-12-05T20:12:30+00:00 9 juin, 2015|Categories: Témoignages visa travail USA, Visa J1|Tags: , , |

Send this to a friend