Floride
ATM
visa-e-2
Detroit
resto
Bannière Exco US
Cleveland
compte bancaire
Atlanta
LLC

L’e-commerce aux Etats-Unis, comment réussir?

De plus en plus en vogue en France, le commerce sur Internet est installé depuis une dizaine d’années aux Etats-Unis.

Avec de nombreux avantages, dont l’absence de la TVA et de fonds de commerce à payer, l’e-commerce est un business en pleine expansion aux Etats-Unis. Attention cependant aux solutions de facilité : la clé de la réussite est une stratégie bien ficelée avant son départ. 

Voici un aperçu de ce nouveau secteur et les différences entre les Etats-Unis et la France.

Il est possible de reussir dans l'e-commerce aux états-unis.

L’e-commerce en chiffres

L’e-commerce est un commerce en ligne, de professionnel à particulier. Il existe actuellement trois plateformes majeures : Shopify, Prestashop et Woocommerce. Les consommateurs préfèrent Woocommerce aux Etats-Unis, alors que les internautes français iront plutôt sur Prestashop.

En fonction de ce que le vendeur offre, il peut aussi mettre en vente ses objets sur Amazon. Aux Etats-Unis, Amazon représente plus de 56% des vente en ligne. A titre comparatif, c’est seulement 25% en France. 

 

88% des Américains utilisent Internet et 67% font des achats en ligne. Le top des produits achetés aux Etats-Unis englobe les loisirs et les médias, la mode, et les produits d’électroménager. 

Alors qu’en France, on aime s’offrir des produits alimentaires sur Internet, la régulation aux Etats-Unis est relativement plus complexe… 

Attention donc aux projets d’épicerie fine française en ligne – la Food and Drugs Administration a des lois bien spécifiques pour nos fromages et pâtés tricolores ! Idem pour certains alcools; le Pastis, par exemple, ne peut pas être importé, sauf s’il provient de l’usine américaine de Pernod-Ricard. 

Quels sont les secteurs qui marchent ?

Pour Fabian Kosinski, fondateur de l’agence marketing Watson et installé aux Etats-Unis depuis sept ans, certains secteurs sont plus porteurs que d’autres pour l’e-commerce.

“C’est tendance d’acheter des produits en gros sur Alibaba, comme des accessoires pour la maison, des articles de décoration”, estime le fondateur de cette agence marketing.

Encore faut-il parvenir à établir un univers visuel attrayant pour les clients; car aux Etats-Unis, l’identité visuelle et le marketing comptent souvent plus que la qualité des produits. Une différence criante avec les consommateurs français.

En effet, outre-Atlantique, les acheteurs font un nouveau packaging sous le nom d’une marque avec plusieurs déclinaisons.

“L’objectif, c’est de rendre l’article visuel. Si vous pouvez le prendre en photo, le poster sur Instagram et le réseaux sociaux, c’est possible de devenir rentable très rapidement”, explique Fabian Kosinski.

Combien faut-il investir ? 

Même si l’e-commerce reste moins coûteux qu’un fonds de commerce physique, il faut être préparé à un investissement réel pour l’installation d’un e-commerce.

L’espace de stockage, de réassort, ainsi que la logistique s’ajouteront aux frais administratifs et des au budget marketing. Avantage aux Etats-Unis: il n’y a pas de TVA imposable, contrairement à la France. 

En revanche, les produits sont soumis à des taxes locales différente pour chaque Etat. Il faut en général faire appel à un expert comptable, car les lois sont complexes et varient suivant chaque région des Etats-Unis. 

“En tout, il faudra compter pas moins de 150 000 dollars et près d’un an pour équilibrer vos balances”, considère Fabian Kosinski. 

Pour une bonne installation et une visibilité solide, il faut compter trois ans en moyenne. D’où l’importance de commencer son e-commerce depuis la France, afin d’accumuler les fonds nécessaires. 

Consultation Gratuite avec un expert

Cleveland
Atlanta
Bannière Exco US
resto
Detroit
visa-e-2
INV – 151001 banner_default_investir_728x90
Guide INV
Floride
compte bancaire
ATM
LLC