Rencontre avec Samuel Loy de la FACC Los Angeles

Rencontre avec Samuel Loy de la FACC Los Angeles

Bochurberg

Depuis plus de 4 ans maintenant, vous avez co-fondé, dirigé et développé la chambre de commerce Franco-Américaine de Los Angeles, Pourriez-vous tout d’abord présenter à nos lecteurs votre parcours professionnel et personnel ?

Je début ma carrière aux USA en 2012 ou je travaille pour une organisation politique américaine, en charge de fundraising pour des candidats au Congrès Américains.

Je travaille majoritairement avec des donneurs privés, et organise des événements de levées de fond pour de célèbres sénateurs américains, tels que Dianne Feintstein et Lois Capps.

Très vite, je mets mes connaissances dans ce domaine au profit de la nouvelle chambre de commerce franco-américaine de Los Angeles que je dirige jusqu’en Janvier 2017.

Aujourd’hui, je suis Chairman du Board de la chambre. Je travaille en tant que Directeur des ventes pour une société dans le secteur de la Bio et suis en charge du développement du marché nord-américain.

En parallèle, je suis un alpiniste professionnel très impliqué dans la protection des espaces sauvages américains. J’ai notamment servi en tant que Fundraising Chair pour le Sierra Club, le plus grand lobby pro-environnemental aux USA et représenté leurs intérêts à Capitol Hill à Washington, DC.

Quelle est votre vision de la mission qui vous est confiée au sein de la FACC?

La FACC LA est le plus grand réseau franco-américain en Californie du Sud. Notre réseau comprend des entrepreneurs, des investisseurs, ainsi que de grands groupes internationaux (Red Bull, Nestlé) et sociétés de la Tech (Hyperloop).

Notre vision a toujours été la même depuis notre création: s’assurer du développement et du fonctionnement d’un réseau de qualité. Tout le monde ne deviens pas membre de la FACC Los Angeles. Nos membres sont choisis en fonction de leur track-record ou de leur projet entrepreneuriaux.

Ainsi, nous sommes en mesure de fournir l’accès à un réseau et des experts de qualités dont la réputation n’est plus à faire.

Samuel Loy – Chairman of the Board – French American chamber of Commerce Los Angeles

Quelles sont les personnalités qui composent le Board? Parlez-nous de cette équipe.

Notre board est composés de profils très variés, et sont très représentatifs de nos membres.

Nous sommes composées de 40% d’américains et de 60% de français.

Parmi nos membres figurent les profils suivants :

Roman Lefranc est un banquier d’investissement franco-américain avec près de 10 ans d’expérience dans son domaine et un track-record de près d’un milliard de dollars en levée de fonds et sociétés acquises.

Joel Farrier est un américain qui a travaillé en France pour le compte d’un groupe américain. Ingénieur de profession, il est l’ancien numéro 5 de Aecom, une société de génie civile avec près de $20 milliards de revenus annuels.

Haim Elbaz est un entrepreneur français qui symbolise le rêve américain. En 2015, il décide de toute quitter en France afin de s’installer à Los Angeles via la FACC . Il monte un projet entrepreneurial qui prend rapidement de l’ampleur. Il dispose aujourd’hui d’un large réseau d’investisseurs américains.

Chris White est partner à Deloitte.

Flore Kanmacher est une avocate franco-américaine spécialisé dans la fusion / acquistion et le droit des sociétés. Après une carrière de 15 ans passée à représenter des groupes internationaux, elle monte son cabinet en 2015 et se concentre sur l’accompagnement de petites sociétés, avec un portefeuille croissant de sociétés dans la Tech.

Je vous invite à visiter notre site web pour en apprendre plus.

La chambre est très présente dans le tissu économique Californien, pourriez-vous rappeler a nos lecteurs les services que vous proposer?

La FACC Los Angeles a développé un service de mises en relation entièrement personnalisé : nos équipes analysent les besoins de chacun de nos membres et établissent un planning de mises en relation. Nos membres bénéficient de mises en relation avec des futurs clients, associés, potentiels investisseurs mais également avec les nombreux experts qui composent notre réseau.

Le réseau et les opportunités de business qui sont offertes par la FACC est équivalent à des dizaines de milliers de dollars de couts de business développement qu’une entreprise aurait à dépenser pour obtenir la même information.

Nos membres sont en mesure d’obtenir ce service pour pour le cout d’un simple membership et très rapidement.

La chambre organise régulièrement des soirées de networking, diner privés par industrie, galas de charité.

Nous proposons des services d’accompagnement de nouvelles sociétés, visites guidées pour comités de direction et futurs investisseurs.

La FACC est également accrédité par le département d’état américain pour sponsoriser des Visas J1 et VIE pour les entreprises souhaitant embaucher des stagiaires et étudiants VIE. Nous offrons ce service à tous nos membres.

Je vous invite à en apprendre plus en suivant ce lien.

Quelles sont vos priorités cette année?

Nos priorités sont pour le board et notre directrice de continuer à développer ce réseau, de tisser des partenariats avec des entités similaires à la nôtre.

La FACC  a également co-fondé la French Tech de Los Angeles avec qui nous travaillons en symbiose afin de développer le réseau Tech sur la Californie du Sud.

Quel analyse faites-vous actuellement de l’écosystème français a L.A?

A partir de 2013, Los Angeles a connu un regain de popularité auprès des français, qui favorisaient traditionnellement des villes comme San Francisco et New York.

Los Angeles est une ville qui attire principalement les entrepreneurs et investisseurs français mais qui semblent de plus en plus charmer les grands groupes, notamment dans les domaines de l’aéronautique, ou le savoir-faire français est très développé en Californie du Sud.

On estime que 60,000 français vivent à Los Angeles.

La France est le 4e pays en terme d’investissements directs en Californie du Sud (derrière le Japon, le Royaume Unis et le Canada) . Nous comptons 606 sociétés françaises installées en Californie du Sud qui distribuent $1.9M de salaires.

La scène Tech est en plein développement à Los Angeles, avec notamment l’installation récentes de grands noms tel que Google et Facebook dans la Silicon Beach.

Les français sont bien entendu représentés dans ce domaine et beaucoup de jeunes entrepreneurs font le choix de Los Angeles plutôt que San Francisco. En effet, avec un cout de la vie bien plus abordable, la présence de 3 pôles universitaires majeurs (UCLA, USC, Cal Tech) et un accès aisé aux VC et autres investisseurs, Los Angeles est rapidement devenu un des marchés les plus prisés.

Plus d’infos sur la FACC L.A. par ici

INV – 151001 banner_default_investir_728x90

Send this to a friend