Vous installer aux Etats-Unis pour y vivre le rêve américain est-il l’un de vos rêves les plus fous ? Il l’est également pour bon nombre de Français ! Faut-il montrer patte blanche ? Le rêve ne risque-t-il pas de tourner en cauchemar par manque de moyens et de ressources ? Est-il possible d’immigrer aux USA sans diplôme ? C’est notamment sur cette dernière question à laquelle l’équipe d’Investir US s’intéresse dans cet article.

Quel visa faut-il pour travailler aux États-Unis ?

La règle est simple : si vous souhaitez aller vivre aux États-Unis pour y travailler, un visa est impératif. Sans lui, vous ne pourrez rester que 90 jours sur place, sans droit au travail. Que votre employeur soit américain ou que l’entreprise pour laquelle vous travaillez soit basée ailleurs, la règle est la même pour tout le monde. Bien évidemment, il existe toujours la solution de la loterie des Green Cards… mais si vous souhaitez vraiment accomplir votre rêve sans prendre de risque, il est préférable de passer par le parcours classique, celui de l’obtention d’un visa.

Une demande de visa de travail aux États-Unis est automatiquement soumise à une offre d’emploi. Il appartient à l’employeur de faire sa demande auprès du département de l’immigration. Ce dernier lui fournira une approbation (Notice of approval) qui constituera un élément clé de la demande de visa. Le visa de travail, quant à lui, est fourni par les services consulaires. En fonction de la situation du demandeur et de l’emploi, il existe plusieurs formes de services auxquelles s’adresser.

La valeur d’un diplôme français pour travailler aux USA

Si vous avez, entre vos mains, un diplôme de l’enseignement supérieur français équivalent au Bachelor, il vous faudra trouver un emploi qu’un citoyen américain ne peut pas occuper. Cette condition vous permettra de décrocher un visa de travail H-1B. Ce visa est valable 3 ans, renouvelable une fois. Sachez que, si votre conjoint(e) et/ou enfant(s) vous accompagnent, ces derniers devront faire la demande d’un visa H4 qui ne leur permet pas d’exercer un emploi sur le sol américain.

Par ailleurs, les cadres et dirigeants d’entreprises multinationales ont le droit de travailler aux USA s’ils sont munis d’un visa L, également appelé Blanket L.

Est-il possible d’immigrer aux USA sans diplôme ?

Lorsqu’il s’agit d’un emploi saisonnier, par exemple pendant la haute saison, ou encore d’un emploi temporaire, les Français avec ou sans diplôme peuvent présenter leur candidature. En plus de la Notice of approval mentionnée ci-dessus, les personnes intéressées devront obtenir un visa H-2A (pour les ouvriers agricoles) ou un H-2B (dans les autres cas). Le visa de travail a une validité maximum de trois mois.

La situation des étudiants souhaitant travailler aux USA sans diplôme

Un étudiant qui souhaite travailler aux USA sans diplôme (celui-ci étant en cours d’obtention), a plusieurs possibilités. S’il décroche un contrat de volontariat international en entreprise (VIE), il peut tout à fait prétendre à un emploi aux États-Unis. Le VIE s’adresse aux jeunes de 18 à 28 ans.

Un autre moyen pour un étudiant d’immigrer aux USA sans diplôme est d’obtenir un contrat de travail au pair ou un stage. Grâce au visa J1, l’étudiant pourra travailler aux États-Unis pendant 18 mois. Il pourra également poursuivre ses études, muni d’un visa F1. Pendant cette période, il pourra même être autorisé, s’il en fait la demande, à travailler jusqu’à 20 heures par semaine.

Immigrer aux USA sans diplôme : zoom sur le visa H-2B

Le visa H-2B s’applique aux travailleurs non agricoles venant temporairement pour proposer des services de nature temporaire.

Un Visa H-2B est admis pour une validité de la demande plus un maximum de 7 jours avant la date de validité de la demande et jusqu’à 10 jours après la date d’expiration.

Une personne qui souhaite immigrer aux USA sans diplôme, si elle fait la demande d’un visa H-2B doit avoir une résidence à l’étranger. En outre, elle ne doit venir que pour occuper un poste lui-même temporaire ou saisonnier. Les personnes à charge, c’est-à-dire les conjoints et les enfants (les enfants doivent avoir moins de 21 ans), sont admises en tant que H-4. Rappelons que les personnes à charge ne peuvent pas travailler. En revanche, elles peuvent fréquenter l’école sans changer de statut.

Le visa H2b est destiné à un travail saisonnier ou temporaire. Il est délivré pour une durée maximale de 2 ans. Généralement, cette période est de plus courte durée.

Le visa H-2 ne peut être délivré sur la base d’une offre d’emploi temporaire pour un futur poste permanent. Par ailleurs, l’emploi est « spécifique à l’employeur », ce qui signifie que les titulaires d’un visa H-2 sont autorisés à travailler aux États-Unis uniquement pour un employeur en particulier. Cet emploi ne peut commencer avant que l’intéressé soit entré sur le territoire américain. Les employeurs doivent obtenir, de la part du ministère américain du Travail, un certificat confirmant qu’il n’y a pas de citoyens ou de résidents américains qualifiés prêts à fournir les services correspondants.

Le demandeur doit fournir la preuve, aux services d’immigration américains, qu’il remplit les conditions requises pour exercer l’emploi pour lequel il demande un visa. Ce dernier est accordé pour une durée d’un an et peut être renouvelé par tranches d’un an pour une durée maximale de trois ans.

Immigrer aux USA sans diplôme est tout à fait envisageable. Pour se forger une expérience enrichissante, surtout lorsque l’on est jeune, le jeu en vaut la chandelle !