On se retrouve (comme chaque mois) pour parler actualité et immobilier en Floride pour novembre 2021. Voyons ensemble la situation économique du pays pour comprendre les tendances qui se produisent actuellement. Nous revenons donc sur cette incroyable période appelée « la grande démission ». Tour d’horizon également de l’immobilier à l’échelle nationale, analysons les grandes tendances et les évènements pour . Voyons comment réagi le marché à différents phénomènes. Enfin nous étudions dans cet article les chiffres clés et notre ressenti sur le terrain en Floride.

la grande démission whashigton post

Source : le Whashigton post titre sur ce mouvement général de « Grande démission »

Vague de démissions et économie aux Etats-Unis

Pourquoi des millions d’Américains quittent leur job ?

C’est en août qu’un chiffre est relevé : 4,3 millions d’Américains quittent leur emploi.

Le taux de démission, qui est mesuré par rapport à l’emploi total, atteint un sommet de 2,9% en août, selon une enquête de l’administration du travail aux USA.

Surnommé « La grande démission », l’exode des travailleurs a créé des problèmes d’embauches pour de nombreuses entreprises. En clair aujourd’hui de nombreux emplois sont non-pourvus.

Plus de la moitié des travailleurs américains interrogés ont déclaré qu’ils prévoyaient de chercher un nouvel emploi au cours de l’année à venir, selon l’enquête de Bankrate sur les chercheurs d’emploi d’août.

56% des personnes interrogées ont déclaré que les horaires de travail ajustables et le travail à distance sont une priorité désormais.

Comment l’économie Américaine se porte-t-elle ?

Evidemment le pays connait par conséquent une crise de l’emploi liée aux nombreux emplois non pourvus. C’est plus de 10 millions d’emploi qui sont actuellement disponibles.

En conséquence les entreprises doivent être davantage compétitive vis-à-vis des travailleurs en raison de ce phénomène.

Les travailleurs dits «cols blancs» sont poussés à retourner dans leurs bureaux, mais beaucoup souhaitent conserver les avantages du travail à domicile avec des horaires plus flexibles. Le grand nombre de postes vacants signifie que ces travailleurs peuvent quitter les entreprises pour poursuivre ailleurs leurs habitudes de travail en période de pandémie.

Au-delà du marché du travail, les consommateurs ont payé des prix plus élevés cette année. Des études ont été menées et neuf Américains sur dix (ou 89 %) ont déclaré avoir payé plus cher pour des biens et des services cette année. Tandis que les deux tiers (66 %) disent que cela a eu un impact négatif sur leurs finances, selon une autre enquête Bankrate d’août.

Les augmentations des prix à la consommation d’une année sur l’autre ont atteint des sommets en 13 ans.

Marchés immobiliers aux Etats-Unis : tendance confirmée pour 2022 ?

Les tendances macro économique du marché immobilier Américain :

Après une année de flambée des prix des maisons et de difficultés à obtenir des matières premières essentielles tels que le bois. Les acheteurs et les constructeurs ont pris un moment plus tôt cette année pour reprendre leur souffle et réévaluer l’état du marché du logement.

Le marché change de nouveau, 2022 est considérée comme une année qui sera plus « normale » selon certains experts. Avec des croissance de prix plus classique. Pour rappel certains marchés, avec un défaut total de biens en inventaire ont connu des augmentations de prix exponentielle.

En tout état de cause le marché immobilier semble s’être calmé en cette fin d’année. Rappelons tout de même qu’il reste historiquement fort et tendu.

Les constructeurs coient et fortement et surtout espèrent qu’il y a des signer d’amélioration de la chaine d’approvisionnement dans les matériaux.

Lennar Corp., one un des plus gros constructeurs aux Etats-Unis qu’il espère les problème réglées avant le deuxième trimestre 2022.

Tant que la demande et les revenus des ménages conserve un bon niveau, l’économie en 2022 devrait d’autant mieux se porter avec des délais qui redeviennent normaux.

L’actualité juridique pour les propriétaires aux USA !

La situation concernant le moratorium sur les évictions se dénouer. Dans la précédent note d’actualité que nous avions réalisé, nous vous avons informé de la décision de la cour suprême aux Etats-Unis.

Toutefois le dénouement comme l’on pouvait s’en douter n’est pas aussi simple. Dans la situation d’un état fédéral, le pouvoir est largement décentralisé au travers des différentes administrations.

On peut néanmoins notamment un certain nombre d’évènement qui ont eu lieu :

  • Par exemple l’état de Californie a définitivement mis fin au Moratorium fin septembre 2021. Ce qui signifie que les propriétaires peuvent citer devant la cour leur locataire mauvais payeurs. Néanmoins, la Californie maintient un certain nombre de règles en aide aux locataires. A titre d’illustration si le locataire parvient à payer un certain pourcentage de son loyer alors l’éviction n’est pas envisageable.
  • L’état de New York met en place un fond de soutient aux propriétaires. Ce fonds est actionnable pour une certaine catégorie de propriétaires. Notamment ceux qui ne parviennent toujours pas à récupérer leurs fonds.

La situation aujourd’hui n’est pas totalement réglée, comme nous le voyons avec ces exemples. Si vous êtes propriétaire aux Etats-Unis en situation délicate avec votre locataire. Dès lors il convient d’analyser au cas par cas en fonction de l’état et de l’administration concernée.

Immobilier en Floride : quelle actualité pour les marchés ?

Faisons un point sur les les chiffres des marchés en Floride.

En se basant sur les données de l’association des realtors de Floride :

  • Les single family houses sont en hausse de 18 %
  • Les condos également en hausse de 16,1 %

Ces chiffres sont en comparaison avec ceux relevés il y a un an. Les ventes de maisons single family house n’augmentent que de 0,2 %, mais les ventes de copropriétés ont augmenté de 13,1 %.

Les données montrent que les nouvelles inscriptions continuent d’augmenter. C’est est une nouvelle encourageante pour les acheteurs qui attendent peut-être de voir plus d’inventaire sur le marché.

C’est ce que déclare Cheryl Lambert, présidente en 2021 de Florida Realtors.

Elle poursuit et évoque le fait que les nouvelles inscriptions de maisons single family augmentent de 10,6 % d’une année à l’autre (sur le mois d’août). Pourtant, il faut probablement attendre un certain temps avant que les niveaux de stocks ne se reconstituent.

Le prix de vente médian des maisons single family existantes à l’échelle de l’État le mois dernier était de 354 000 $, en hausse de 18 % par rapport à l’année précédente. (La médiane est le point médian; la moitié des maisons vendues au-dessus du prix, la moitié des maisons vendues en-dessous).

Dans une tendance continue, la part des ventes conclues qui étaient des achats entièrement en espèces a augmenté le mois dernier par rapport à l’année précédente. En août, les ventes de maisons single family existantes payées en espèces ont augmenté de 48,3 % d’une année à l’autre.

Du côté de l’offre du marché, les stocks (inscriptions actives) sont restés limités en août.

Le ressenti d’une équipe sur le terrain en Floride

Si l’on compare les données statistiques avec ce qui se passe sur le terrain, la tendance se confirme largement.

En ce qui concerne le marché sur lequel nous opérons, à savoir majoritairement le Charlotte county les opérations sont bouclées en quelques jours. Une maison peut être sur et hors du marché en trois ou quatre jours. Les plateformes d’annonces les plus connues ont d’ailleurs parfois un temps de retard.

142%, c’est l’augmentation des ventes totales de maisons du comté de Miami-Dade. Realtor.com note cette explosion par rapport à la même période l’année dernière. Il n’est pas rare de voir des maisons partir au dessus du prix listé également.

Comme nous le répétons depuis déjà un certain temps, le marché immobilier actuel est un marché de vendeur.

A contrario, il semblerait tout de même que cette tendance atteigne des limites. Beaucoup de vendeurs abusent de cette situation en listant avec des prix trop hauts.

On constate donc un pourcentage croissant de vendeur qui apprennent à redevenir raisonnable au travers de leurs prix.