Dans cette vidéo, Julien Raynard nous présente les sites immobiliers qu’il consulte régulièrement pour procéder à ses investissements immobiliers. La retranscription de la vidéo est proposée plus bas sur cette page.

Contactez Julien Raynard pour parler de votre projet

Le premier site que je vous recommande c’est le site Mashvisor. C’est l’un des sites les plus connus pour les investisseurs immobiliers aux États-Unis. C’est un blog qui recense énormément d’informations où vous pouvez comprendre les marchés, l’actualité, comment calculer la rentabilité, les types d’actifs, etc.

Il y a différentes analyses avec des contributions qui sont vraiment excellentes et de très bonne qualité. Mashvisor vous donne également accès à des outils pour calculer les rentabilités, faire tout un tas de tableaux comme des analyses de deal. Il comprend également des outils dédiés à la gestion de son bien. Sur le site, vous avez une partie gratuite et une partie payante qui comprend beaucoup de services supplémentaires.

  • La partie gratuite est vraiment très bien faite. Vous avez accès à beaucoup d’informations.
  • La partie outils est payante et il faut prendre un abonnement pour accéder aux outils d’analyse et de calculs de gestion. Ici, vous avez les derniers articles en termes d’actualité. Vous avez également une étude d’emplacement.

En immobilier, les deux choses les plus importantes sont : le moment et l’endroit. Il y a beaucoup d’informations sur énormément de techniques immobilières pour garder ou revendre. En fonction de vos objectifs, vous êtes servi avec ce site.

Le deuxième site que je vous recommande énormément, c’est le site Bigger pockets. C’est un blog important où vous avez accès à tout un tas d’informations. Il propose également tout une série de vidéos complètement gratuites qui vous aident à monter en compétence en matière d’immobilier aux États-Unis.

Il vous explique également un tas de choses que vous pouvez faire aux USA. Par exemple, j’ai vu dernièrement une vidéo de quelqu’un qui investit dans des parcs de mobile home aux États-Unis. Ce n’est pas forcément ma spécialité et je ne partage pas la vision qu’il partage, mais c’est toujours intéressant de s’éduquer.

Sur ce site vous profitez également d’une énorme communauté et vous pouvez participer à des forums en fonction de vos objectifs et de vos intérêts. Vous participez à des conversations et c’est très enrichissant. Je vous montre plusieurs outils qui sont présents sur ce site. Ici, vous avez aussi une partie payante, mais la partie gratuite est suffisante pour commencer votre prospection. Sur ce site, il y a des articles, des podcasts, des marketplaces… Bien sûr, cela reste virtuel et il faut vérifier pour ne pas se faire embobiner. Il faut prendre ses gardes. Toutefois, je recommande ce site qui est très connu ici et utilisé par la plupart des investisseurs immobiliers.

Contactez Julien Raynard pour parler de votre projet

Le troisième site que je vous ai sélectionné c’est un site qui est un outil que l’on utilise beaucoup pour nos activités de marchand de biens à Cleveland, notamment pour calculer les loyers. Ce site s’appelle Rentometer.

C’est un site où vous pouvez insérer l’adresse que vous souhaitez, le nombre de chambres et le nombre de salles de bains dans la barre de recherche. Vous pouvez ensuite relever un certain nombre d’hypothèses sur les différents loyers que vous pouvez percevoir. C’est très intéressant pour croiser des informations s’il y a des gens qui vous font des propositions d’offres. Ainsi, vous avez une idée du loyer et si celui-ci correspond bien au marché actuel. C’est un outil qui est très bien fait puisqu’il est basé sur des comparables aux alentours du bien. Si l’on tape l’adresse sur le site, le nombre de chambres et de salles de bains, vous avez un visuel sur les biens comparables autour de la maison que vous souhaitez analyser. La moyenne ici est à 891 $ par mois. Le loyer médian est à 891 $. Les 25 % correspondent aux 25 % qui sont loués moins cher (ici environ 700 $ par mois). Les 25 autres pour cent correspondent aux loyers les plus chers (ici autour de 1000 $). Notre bien est loué à 900 $ par mois, nous sommes très proches du marché actuel. Bien sûr, tout dépend du niveau de rénovation, de la qualité du bien, la taille des chambres, la taille des pièces, la taille du jardin, etc. Toutefois, c’est déjà une bonne approche et vous pouvez voir où vous vous situez. Vous pouvez également vérifier si les propositions que l’on vous fait ne sont pas déraisonnables. Je vous recommande fortement Rentometer.

Quatrième et dernier site que je vous ai sélectionné, ce pourrait être un ensemble de sites. En effet, il existe plusieurs grands sites marketing qui font la promotion de biens qui sont sur le marché. Aux États-Unis, les listings de biens sont communs à tous les agents. Vous avez ce que l’on appelle le marché et vous avez différents sites de marketing qui cherchent les données du marché pour les mettre sur leur site. Parmi les plus connus, vous avez celui que j’ai sélectionné aujourd’hui : Zillow.

Ce site vous offre la possibilité de voir tout ce qui est à vendre, acheté ou a loué. Cet outil recense les différents produits qui sont actuellement sur le marché. Attention, il faut savoir qu’il y a plusieurs procédures de la part de l’industrie immobilière américaine contre Zillow. Il y a encore des procédures en cours puisqu’ils ont des outils d’estimation qui faussent complètement les données. Cela peut donc biaiser l’esprit des acheteurs ou des vendeurs lorsqu’ils veulent proposer un bien à vendre ou lorsqu’ils font une offre. À prendre avec des pincettes donc ! Le site est très bien fait, vous avez une carte avec tous les biens à la vente et cela vous permet de visualiser les biens qui peuvent vous intéresser. Vous pouvez également filtrer les différentes offres selon certains critères. Ceci c’est intéressant pour voir comment le marché se compose. Toutefois, ce n’est pas toujours adapté. Je peux par exemple vous parler du marché de Cleveland ou les biens ne sont pas sur le marché. En effet, on investit sur nos quartiers et les biens se transmettent « off market ». C’est également vrai pour des marchés qui ont peu d’inventaires comme le marché de Port Charlotte en Floride. Il y a peu de choses à acheter et peu de choses à vendre. Les biens se donnent aussi hors marché et c’est pour ça qu’il faut prendre parfois des pincettes. Sur les grandes agglomérations, c’est plutôt bien fait. Zillow c’est un outil qui ne prend pas en compte les aspects rénovation. En effet, l’algorithme vous donne le prix qui est listé, mais pour l’estimation cela correspond rarement à la réalité.

Contactez Julien Raynard pour parler de votre projet