Échanger votre maison avec une famille américaine, le temps d’un séjour aux États-Unis, est une idée qui vous tente ? Investir.US vous présente les meilleurs sites d’échange de maisons aux USA (mais pas que !).

Le site Homestay est une véritable place de marché qui met en relation les clients avec les hôtes dans 150 pays à travers le monde. À la clé, une base de données de quelque 50 000 séjours chez l’habitant, ainsi que les algorithmes permettant de faire converger les clients et les hôtes aux intérêts similaires, avec pour objectif de fournir une expérience authentique.

Du nom d’une nouvelle tendance qui gagne les jeunes de la génération Z (mais pas uniquement !), le couchsurfing, le site couchsurf est né en 2004, à partir d’une petite communauté qui a rapidement pris de belles proportions. Aujourd’hui, ce sont 12 millions de membres dans plus de 200 000 villes qui se croisent sur la plateforme. L’idée est de séjourner chez quelqu’un gratuitement et le découvrir sa ville ou son pays à travers ses yeux et d’en apprendre plus sur la culture locale.

Ce site d’échange de maisons aux USA et partout ailleurs dans le monde résonne comme une belle histoire d’amour. Depuis 2011, Love Home Swap met en relation les utilisateurs avec des hôtes, sur la base de critères de sélection. L’échange se fait directement ou via un système de points bien rodé. LHS offre un accès gratuit de deux semaines, suivi d’une adhésion annuelle qui permet des échanges en illimité tout au long de l’année. Une adhésion rapidement rentable, puisque les membres, selon la plateforme, économisent plus de 2500 euros par voyage.

Le cas du site Homeexchange est différent des autres, dans le sens où il a été lancé sous forme d’annuaire imprimé avant de trouver sa place sur le net. En tout, ce sont plus de 75 000 propriétés répertoriées, permettant l’échange de maisons aux USA comme partout ailleurs dans le monde. Les voyageurs partagent les mêmes idées leur propriété pour ensuite se contacter via un système de messagerie.

Issu d’un blog personnel, celui de la Française Magali Boisseau Becerril, le site Bedycasa souhaite rendre les voyages plus authentiques et plus économiques. Il compte actuellement 260 000 membres. On y trouve des chambres à louer, des familles d’accueil, des hôtes et gîtes chambres d’hôtes, des séjours chez l’habitant… le tout teinté d’authenticité, bien évidemment.

C’est en 1989 que Green Theme International promouvoir l’échange de maisons aux USA pour des périodes plus ou moins longues. L’entreprise offre même une réduction de 80 % sur les annonces de ceux qui peuvent prouver qu’ils vivent un mode de vie respectueux de l’environnement.

On ne présente plus Airbnb. Le site qui a transformé la manière dont des millions de personnes voyagent à travers le monde. Lancée en 2008, cette place de marché communautaire permet aux gens de découvrir le monde entier et de se loger au meilleur prix, en ligne ou à partir d’un simple smartphone.

Bien plus qu’un site d’échange de maisons aux USA, Intervac propose des chambres d’hôtes et des options de location. L’entreprise date de 1953 et, aujourd’hui, elle permet à 30 000 familles d’échanger des maisons. Facilement navigable, Intervac inclut des destinations inattendues et des services qui vont de l’échange de maisons à la chambre d’hôtes et à la location.

A la base, le site CultureGoGo promet une amélioration de son niveau d’anglais. La chambre et la pension sont gratuites, au même titre que l’expérience culturelle avec un hôte local, en échange d’une aide linguistique par le biais d’activités effectuées ensemble. Ce site a été lancé par des voyageurs invétérés et professeurs d’anglais au Royaume-Uni. Il a rapidement gagné l’Espagne, l’Amérique latine et l’Italie. Pour y accéder, une cotisation mensuelle est requise.

Le site Knok est dédié aux familles avec enfants. Sur la base d’un abonnement annuel, il offre des endroits conçus pour les familles, ainsi qu’une assurance habitation. Les familles avec enfants trouvent, sur Knok, des appartements à louer et peuvent directement contacter le propriétaire lors de la réservation de l’un des quelque 120 000 appartements à choisir, aux USA comme à travers le monde entier.

Le terme Wwoof signifie World Wide Opportunities on Organic Farms. Le concept est né au Royaume-Uni dans les années 70, afin de promouvoir l’agriculture biologique et les modes de vie correspondants. Sur Wwoofinternational.org, les utilisateurs recherchent des lieux dans lesquels ils iront insister leurs hôtes dans leur tâche aux quotidiennes, en échange de nourriture, d’hébergement et la transmission de connaissances. Les séjours ont lieu dans des petites exploitations, des fermes, des vignobles, des communautés, des bois…

Le site sud-coréen Homestayin est né au début des années 2010. Convivial, il permet de séjourner chez l’habitant à travers 1200 villes dans 85 pays du monde. La majeure partie des hôtes se situe au Royaume-Uni, aux États-Unis, Canada et en Australie, donc les pays anglophones. Les invités, quant à eux, sont principalement issus d’Asie, notamment de la Corée du Sud, du Japon et de la Chine.