Aux États-Unis, comme dans bon nombre de pays occidentaux, le salaire des agents immobiliers est intimement corrélé aux évolutions du marché. Lorsque la situation économique est prospère et que les ventes immobilières le sont également, les agents immobiliers enregistrent des salaires conséquents, notamment composés de commissions attractives. En revanche, en situation de récession, le salaire des agents immobiliers est fortement impacté, les ventes et les achats de biens étant fortement ralentis.

De quoi est composé le salaire des agents immobiliers aux USA ?

Les propriétaires qui vendent un bien immobilier, comme les acheteurs par ailleurs, sont fortement susceptibles d’entrer en relation avec un agent immobilier. La plupart des agents se rémunèrent par le biais de commissions basées sur un pourcentage du prix de vente d’une maison ou d’un appartement.

La rémunération annuelle des agents immobiliers aux USA dépend d’un certain nombre de facteurs, dont, bien évidemment, le nombre de transactions effectuées, les commissions qu’ils perçoivent et la répartition des revenus entre l’agent et le courtier qui le parraine le cas échéant.

Comment fonctionne la commission des agents immobiliers aux USA ?

La plupart des agents immobiliers gagnent de l’argent grâce aux commissions, c’est-à-dire aux paiements qu’ils reçoivent en échange de services rendus dans le cadre de la vente ou de l’achat d’une propriété. Une commission correspond généralement au pourcentage du prix de vente du bien immobilier. Il arrive néanmoins que la commission soit accordée en amont, et qu’elle soit basée sur un montant fixe.

La rémunération des agents immobiliers et celle des courtiers en immobilier

Pour comprendre la manière dont les agents immobiliers aux USA sont payés, il est important de comprendre la relation entre eux et les courtiers.

Les agents immobiliers sont des vendeurs autorisés à travailler sous l’égide d’un courtier désigné. Les agents ne peuvent pas travailler de manière indépendante et il leur est interdit de percevoir une commission directement versée par leurs clients.

Les courtiers, en revanche, peuvent travailler de manière indépendante et embaucher des agents immobiliers en tant que salariés. Les commissions immobilières doivent toutes être versées directement à un courtier. Ce dernier partage ensuite la somme perçue avec l’ensemble des autres agents impliqués dans la transaction immobilière.

Les agents et les courtiers peuvent tous deux être désignés comme agents immobiliers. En effet, aux États-Unis, le titre d’agent immobilier concerne les professionnels (agents et courtiers) membres de la National Association of Realtors. Ces personnes adhèrent au code de déontologie de la NAR, qui se veut très rigoureux.

Le versement d’une commission immobilière aux USA

La rémunération du courtier en immobilier est stipulée dans le contrat qui l’unit au vendeur. Le taux de la commission du professionnel de l’immobilier est négociable. Si les acteurs du marché souhaitent uniformiser les taux de commission, il faut savoir que cette volonté va à l’encontre des lois antitrust fédérales et que toute pratique de ce type serait considérée comme une violation des règles en vigueur.

Les commissions immobilières se situent généralement entre 4 et 6 % du prix du bien. En fonction du marché, elles évoluent et peuvent se positionner au-dessus ou en dessous de ces taux indicatifs.

Le paiement de la commission de l’agent immobilier est la responsabilité du vendeur, à moins que l’acheteur et le vendeur ne négocient de partager la somme due. La majeure partie des vendeurs intègrent la commission dans le prix demandé lorsqu’ils listent le bien immobilier disponible à la vente, de sorte qu’il est possible d’affirmer qu’en définitive, la commission est payée en partie par l’acheteur.

Chaque agent noue, avec le courtier auquel il est lié, un accord qui précise la part de la commission qui lui revient. Tout comme le partage de la commission peut être équitable, à raison d’une moitié pour chacun, il peut y avoir des accords différents en fonction des cas.

Le partage des commissions des agents immobiliers

Les commissions immobilières sont souvent réparties entre plusieurs professionnels de l’immobilier, acteurs d’une transaction immobilière. Généralement, la commission est divisée entre :

– L’agent inscripteur qui a généré l’inscription du bien immobilier du vendeur
– Le courtier inscripteur, avec lequel l’agent travaille

– L’agent de l’acheteur, chargé de représenter l’acheteur du bien immobilier
– Le courtier de l’agent de l’acheteur, pour lequel travaille l’agent de l’acheteur.

En moyenne, à combien s’élève le salaire des agents immobiliers aux USA ?

Aux États-Unis, il faut savoir que tous les agents immobiliers ne gagnent pas les mêmes sommes. Les professionnels de l’immobilier sont issus d’horizons différents, avec des niveaux d’éducation et de motivation différents, ce qui peut influencer leurs revenus.

Certains agents immobiliers travaillent pour l’argent, tandis que d’autres sont attirés par le côté glamour, le buzz et les défis de la vente immobilière.

La plupart des agents immobiliers débutants gagnent peu, principalement parce qu’ils utilisent leurs premières années pour apprendre les ficèles du métier et se forger un réseau de clients. Ils peuvent généralement compter sur les recommandations de clients satisfaits pour développer leur activité au fil du temps et apprennent d’autres techniques permettant d’attirer les clients.

Au 15 avril 2021, le site Indeed annonçait que le salaire moyen d’un agent immobilier aux USA était de 88 846$ par an. Le site précise le salaire en fonction de l’expérience, avec notamment :

–        80 099$ pour une expérience de 1 à 2 années

–        105 096$ pour une expérience supérieure à 10 ans

Les différences de salaire des agents immobiliers entre les villes américaines

Toujours sur la base des données communiquées par Indeed, les villes dans lesquelles les agents gagnent le plus sont :

  • Long Beach, CA : 100 736$
  • San Diego, CA : 97 395$
  • Orlando, FL : 92 243$
  • San Antonio, TX : 89 949$
  • Miami, FL : 89 358$

Combien de biens immobiliers les agents vendent-ils ?

Dans l’idéal, un agent immobilier souhaiterait vendre autant de biens immobiliers que possible chaque année, pour percevoir un salaire en conséquence. En réalité, certains agents ne vendent qu’une poignée de maisons et d’appartements… tout dépend de ses clients et du marché.

La croyance, dans le domaine de l’immobilier aux États-Unis, veut que 20 % des agents font 80 % des affaires… Même si aucun agent ne souhaite faire partie des 80% qui ne vendent que très peu de biens, la réalité est parfois difficile à accepter !