Le fait de déterminer le meilleur moment pour vendre sa maison aux USA peut aboutir à  un prix de vente supérieur, tout en minimisant le niveau de stress. Investir US vous conseille et vous informe.

Quel est le meilleur moment pour vendre sa maison aux USA ?

D’une manière générale, le meilleur moment pour vendre sa maison aux USA afin d’en maximiser le rendement et réduire au minimum le temps de présence de votre propriété sur le marché, se situe aux alentours du 1er au 15 mai. Selon le site spécialisé dans l’immobilier Zillow, les maisons vendues durant la première moitié du mois de mai se vendent 6 jours plus vite et pour 1 600 $ de plus que la moyenne des annonces.

Par ailleurs, les maisons inscrites le samedi bénéficient en moyenne de 20 % de visites supplémentaires au cours de la première semaine de commercialisation, en comparaison avec les propriétés listées le mardi.

Bien évidemment, il ne s’agit là  que d’informations basées sur des données statistiques. Il est important de prendre en compte les circonstances du marché. Ces dernières influencent le meilleur moment de mettre en vente sa maison sur le marché immobilier américain.

Mettre en vente une maison aux Etats-Unis : le meilleur moment varie selon la région

Si le mois de mai s’inscrit comme une période propice pour mettre en vente sa maison aux USA, il est indéniable que la meilleure période varie selon la région. Les tendances saisonnières des ventes de propriétés aux états-Unis permettent de déterminer le meilleur moment pour vendre sa maison en fonction de sa localisation :

  • New York : du 16 au 31 mai
  • Los Angeles : du 16 au 31 mai
  • Chicago : du 1er au 15 mai
  • Dallas : du 1er au 15 juillet
  • Philadelphia : du 16 au 30 avril
  • Washington DC : du 1er au 15 avril
  • Miami : du 1er au 15 juillet
  • Atlanta : du 1er au 15 juin
  • Boston : du 16 au 31 mai
  • San Francisco : du 16 au 30 avril

L’impact de la saisonnalité sur la vente d’une maison aux USA

Bien évidemment, la saison durant laquelle une propriété est vendue impact sur l’aboutissement d’une transaction, aussi bien que sur la durée pendant laquelle elle est présente sur le marché :

Vendre une maison au printemps

D’une manière générale, les acheteurs sont favorables à  l’acquisition d’une propriété lorsque les températures augmentent. Il paraà®t donc tout à  fait logique de se préparer à  la vente pendant la saison froide, pour être prêt au printemps. Les acheteurs ayant bénéficié de remboursements d’impà´ts, apprécient également un temps plus clément pour envisager un déménagement en été. Il est donc facile de comprendre les raisons qui influent sur la vente et l’achat de propriétés au printemps.

Vendre une maison en été

De même qu’au printemps, la chaleur de l’été, les vacances scolaires et les jours plus longs permettent d’organiser des journées portes ouvertes et des visites à  domicile. Bien évidemment, l’été étant la période où la plupart des Américains prennent leurs vacances, un ralentissement peut s’opérer sur le marché immobilier. Certaines régions, particulièrement affectées par la chaleur de la belle saison, sont davantage sujettes aux aléas.

Vendre une maison en automne

De nombreux acheteurs profitent de l’automne, avant la reprise de l’année scolaire ou l’arrivée d’une météo moins avantageuse, pour s’aventurer dans l’acquisition d’une propriété. Bon nombre d’acheteurs sont contraints à  déménager en raison d’une mutation, d’un licenciement, d’une vente à  découvert ou d’un problème familial. Par conséquent, ils sont également plus sensibles au prix.

Vendre une maison en hiver

Bien que l’hiver soit traditionnellement la saison la plus calme pour la vente de maisons, certaines régions bénéficient d’un climat agréable tout au long de l’année, comme cela est le cas en Floride et dans le sud-ouest des états-Unis. Dans ces régions, vendre une maison aux USA en hiver est tout à  fait envisageable. Elle peut même attirer des personnes à  la recherche d’un climat plus favorable pour y vivre ou pour y travailler.

Les facteurs influençant le moment de vendre une maison aux états-Unis

La saisonnalité n’est pas le seul facteur à  prendre en compte pour déterminer le meilleur moment pour vendre une maison aux USA. Il faut également tenir compte de l’état du marché local du logement.

Vendre sur un marché d’acheteurs

On parle de « marchés d’acheteurs » lorsque le nombre de maisons disponibles à  la vente excède le nombre d’acquéreurs potentiels. L’inventaire est donc élevé et les vendeurs s’attendent généralement à  ce que leur propriété reste plus longtemps sur le marché avant de recevoir une offre. Il se peut également qu’ils doivent vendre en dessous du prix escompté ou faire des concessions supplémentaires.

Vendre sur un marché de vendeurs

Un « marché de vendeurs » est l’inverse du marché d’acheteurs, à  savoir qu’il y a plus d’acquéreurs potentiels que de propriétés disponibles à  la vente. Cette situation est idéale pour les vendeurs ; elle permet généralement de vendre plus rapidement et de recevoir davantage d’offres.

Les données économiques

Outre la saisonnalité et la nature du marché, les données économiques de la région dans laquelle se trouve la propriété à  vendre sont également importantes. S’il y a, dans votre région, une croissance de l’emploi, la période est favorable pour vendre. En effet, il y a certainement, dans votre zone géographique, des demandeurs d’emploi ou des personnes récemment mutées, à  la recherche d’une maison à  vendre.

Les conditions de prêt

Les taux d’emprunt, lorsqu’ils sont faibles, incitent les acheteurs à  vouloir acquérir leur propre logement. Depuis quelques années, les taux hypothécaires aux états-Unis sont historiquement bas, bien qu’ils aient commencé à  augmenter. à€ ce titre, de nombreux économistes s’accordent à  dire que les taux continueront probablement à  augmenter au fur et à  mesure que l’économie américaine reprend ses forces. Plus les taux sont élevés, plus les acheteurs doivent faire d’efforts pour acquérir la propriété de leur rêve. Lorsque les taux d’intérêt sont bas, ils bénéficient notamment aux primo-accédants, plus enclins à  acheter.

Les incitations fiscales

Certaines incitations fiscales améliorent les chances de vendre une maison aux USA. S’il n’existe aujourd’hui aucune incitation fiscale visant les personnes qui souhaitent acheter leur première maison, comme cela était le cas pour le crédit d’impà´t entre 2008 et 2010, il est important, en tant que vendeur, de se tenir informé des conditions financières de l’état et de la région dans laquelle il se trouve.

Les facteurs personnels

Si le meilleur moment pour vendre une maison aux USA dépend de nombreux facteurs externes, les éléments directement liés au vendeur doivent également être pris en compte. Changement d’emploi, de situation familiale… Il est important de se sentir prêt avant tout !

Dans un monde idéal, un vendeur ne doit jamais être pressé. Dans la réalité, il en est bien souvent autrement. En 2020, le délai moyen pour vendre une maison aux USA varie de 55 à  70 jours, dont 25 jours de présence sur le marché. Les professionnels de l’immobilier suggèrent de prévoir au moins 2 mois de préparation. Cela donne au vendeur le temps d’étudier le marché local, de faire appel à  un agent immobilier, de préparer la maison à  vendre, d’effectuer des réparations mineures, de calculer le montant du paiement et de gérer les aspects pratiques pour la mise en vente.