160205_ad_david_robinson_728x90

retraite usa

Ça y est, enfin, vous êtes installés aux Etats-Unis, votre compagnie tourne, votre maison ou appartement est acheté, votre visa approuvé, vous êtes maintenant (presque) comme chez vous aux Etats-Unis et comptez y rester. Mais quand est-il de votre retraite ? Et si, en tant que chef d’entreprise, vous pouviez obtenir jusqu’à $200,000 de déductions fiscales par an, tout en attirant des employés hautement qualifiés pour votre entreprise, et vous assurer une très belle retraite…

La notion lointaine de la retraite ne nous enthousiasme généralement pas beaucoup et il est si facile de procrastiner et repousser cette discussion à plus tard. L’origine du mot lui-même vient du préfixe re, retour en arrière et du latin trahere, qui veut dire tirer, traîner, tracter. Après tout c’est vrai, nous sommes en ce moment en pleine activité, en plein essor professionnel et personnel, et l’idée de la retraite ne nous tente guère.


Et pourtant, c’est aujourd’hui, maintenant, qu’il faut y penser


Car personne ne sait comment les différents gouvernements au pouvoir et lois futures impacteront votre retraite. En Europe déjà, dans beaucoup de pays, y compris la France, l’âge légal de la retraite a été repoussé, et les montants des retraites ne suivent pas l’inflation. Avec une population vieillissante, les caisses de sécurité sociale se retrouvent à payer beaucoup plus longtemps qu’ils ne l’avaient prévu, et leur déficit ne faisant que croitre, qui sait dans 10, 20 ou 30 ans quelles seront alors les lois et combien les caisses seront prêtes à payer.

Une chose est certaine, mieux vaut ne pas compter sur la sécurité sociale comme seule et unique source de revenus pour vivre confortablement, aujourd’hui comme dans 20 ans. D’autant plus que les modes de vie ont changé… Les gens vivent maintenant plus longtemps, et profitent pleinement de leur retraite pour voyager aux 4 coins du monde, et faire ce dont ils ont toujours rêvé, mais n’en ont jamais pris le temps. Pour beaucoup, la retraite est un nouveau chapitre, un nouveau début. Les retraités d’aujourd’hui sont très actifs, et ont besoin de liquidité et revenus pour financer leurs projets. Rajoutez à cela le fait que les frais et assistances médicales aux Etats-Unis sont chers, d’où l’importance de préparer ses économies pour la phase retraite.

Il y a d’autres avantages à avoir un compte retraite aux Etats-Unis : avantages fiscaux, acquisition ainsi que rétention de talent au sein de votre entreprise, et le dernier point mais non des moindres, le fait que vos contributions sont investies et fructifient avec impôts entièrement différés, jusqu’à leur retrait, permettant une croissance beaucoup plus rapide des capitaux placés.


CONSTRUISEZ VOTRE PROPRE RETRAITE


Le principe est simple. Vous cotisez pour votre propre compte, alors que cotiser pour une caisse retraite revient à espérer toucher des rentes dans 20 ou 30 ans de la sécurité sociale.

L’un des attraits de ses comptes retraite est qu’ils vous appartiennent. L’argent est déjà à vous, vous savez à tout moment combien il y a sur votre compte, et mieux encore, il fructifie étant donné que vous l’investissez. Par exemple, si vous avez 40 ans et que vous contribuez $50,000 par an dans votre compte retraite, en supposant un rendement de 6.5% annuel en moyenne, dans 20 ans, le compte retraite sera de $1,9 million (et non 20 fois $50,000 = $1 million) grâce à l’effet de capitalisation.

De plus, vous pouvez nommer des bénéficiaires pour vos comptes retraite, afin que l’argent passe à vos bénéficiaires. Cela fait partie de votre patrimoine.

Les paiements de la sécurité sociale ne seront alors plus qu’un « bonus » sympathique.



RÉDUIRE VOS IMPÔTS


Commençons d’abord par les impôts. Contribuer pour votre retraite peut vous permettre de faire baisser considérablement vos impôts aux Etats-Unis. En tant que patron ou partenaire, vous pouvez obtenir des déductions fiscales jusqu’à plus de $200,000 par an, ce qui est à ce jour l’une des déductions fiscales disponible les plus importantes. Ceci est particulièrement intéressant si votre compagnie génère de hauts revenus et que vous cherchez à réduire vos impôts.

Il faut savoir que même en tant que particulier, vous pouvez aussi contribuer pour votre retraite dans un compte type IRA, et si vous ou votre époux/se n’avez pas de retraite par votre compagnie, vous pouvez obtenir jusqu’à $5,500 par an (chacun) en déductions fiscales.



ACQUISITION ET RÉTENTION DE TALENT


Aux Etats-Unis, il est courant que les compagnies offrent des plans de retraite pour leurs employés. Les candidats les plus talentueux qui reçoivent plusieurs offres, prendront en compte les avantages proposés par les différents employeurs et attachent de plus en plus d’importance à leur avenir et la planification de leur retraite. De même, afin de retenir les meilleurs éléments dans votre entreprise, offrir cet avantage permet de renforcer la satisfaction des employés.



INVESTIR AVEC IMPÔTS DIFFÉRÉS


Essayons de rendre ce sujet un peu plus concret et intéressant. Ces comptes retraite sont en effet des abris fiscaux très puissants. Le principe revient à retarder les taxes sur vos contributions (venant de vos revenus) et vos gains d’investissement jusqu’à votre retraite (lorsque votre tranche d’impôt sur le revenu aura a priori bien baissé vu que vous ne serez plus en pleine activité).  En retardant ces taxes, cela permet à l’excès investi (la taxe qui n’a pas été payée) de croitre et de capitaliser sur une longue période.

Placer des actifs après avoir payé vos impôts dessus (admettons 38%), puis payer des taxes chaque année sur les gains, par rapport à : placer les actifs sans jamais avoir payé de taxe dessus (donc 38% de plus d’investis à la base), puis ne payer aucune taxe sur les gains jusqu’au retrait, fait une différence énorme. Rajoutez à cela, l’effet de capitalisation au fil des années et cela peut tout simplement doubler la taille de votre portfolio retraite.

Prenons un exemple concret pour illustrer cela. Le graphe ci-dessous compare la même somme d’argent investie dans un compte retraite avec impôts différés, et dans un compte ordinaire taxé. La différence est stupéfiante :


Prenez le contrôle de votre retraite, pour ne pas compter sur la sécurité sociale

Si nous prenons cet exemple d’un investissement initial de $200,000, qui rapporte 7% annuels en moyenne, en supposant un taux d’imposition marginal de 38%, au bout de 20 ans, la valeur du compte Retraite avec impôts différés est de $773,937, ce qui près du double d’un compte ordinaire imposable : $467,785. Après retrait et paiement des taxes sur le compte Retraite, il reste malgré tout $555,841 ce qui est toujours nettement supérieur au compte imposable.


QUAND COMMENCER


Il n’est jamais trop tôt ! Si vous n’avez pas encore commencé, faites-le maintenant ! Pourquoi ? Un seul mot – la capitalisation.
Capitaliser permet à vos contributions de générer des gains, et ces gains à leur tour génèrent leurs propres intérêts. C’est comme une boule de neige roulant le long d’une colline – accumulant, accumulant, accumulant, de plus en plus vite.

Ce phénomène puissant est illustré dans le graphe ci-dessous dans lequel quatre participants placent $5,500 par an, pendant 10 ans (un capital investi de $55,000 par chacun d’entre eux). Comme vous le voyez, le participant qui a économisé entre 25 et 34 ans se retrouve avec un compte près de huit fois plus gros que le participant qui a économisé de 55 à 64 ans.


Prenez le contrôle de votre retraite, pour ne pas compter sur la sécurité sociale

*Nous supposons un investissement de $5,500 par an pendant 10 ans seulement, avec un retour sur investissement de 7% par an, après taxes, dividendes et gains réinvestis.



COMBIEN FAUT-IL CONTRIBUER


La réponse la plus évidente et honnête est de vous approcher « autant que vous le pouvez » des limites fixées par l’IRS chaque année. Si vous ne pouvez pas investir autant, beaucoup conseillent de commencer par placer 10-15% de votre salaire avant la trentaine. Vous trouverez ci-dessous un tableau pour vous guider du montant à économiser si vous n’avez pas encore commencé.


Prenez le contrôle de votre retraite, pour ne pas compter sur la sécurité sociale

N’hésitez pas à me contacter pour discuter comment mettre en place un compte retraite, et calculer combien vous pourriez épargner par an.

Comme l’a si bien dit Antoine de Saint Exupéry :

« L’avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre ».

Prenez votre retraite en main maintenant.


Laura M MBA, CFP®pic laura
Conseillère Financière
Gestion de Portfolio et Patrimoine

Contacter Laura M.

INV – 151001 banner_default_investir_728x90