160204_ad_Michael-Rousselle-Paris-rendez-vous_728x90

Français ayant des envies d’expatriation outre-Atlantique, voici les 5 secteurs porteurs en 2016 aux USA.

Les Français, forts de leurs talents, sont reconnus en Amérique du Nord  en raison de leurs compétences et savoirs-faire. Mais attention, afin de pouvoir vivre et travailler aux Etats-Unis, il vous faudra un visa avec permis de travail. Et pour l’obtenir, une société doit vous sponsoriser. Voici les entreprises qui embauchent et les 5 secteurs d’activité recherchant des Français. Une enquête signée Investir.US.

empoi usa

1. La mode et l’industrie du luxe, le savoir-faire

La France est certainement pour les américains synonyme de luxe, de raffinement et de la mode. Nous jouissons dans ces secteurs d’activité d’une très bonne image auprès des chasseurs de tête et des entreprises américaines spécialisées dans ces domaines. Faites un petit tour du côté de la 5 ème avenue new yorkaise et comptez les nombre de managers  français dans les boutiques de luxe (Tiffany & Co, Dior, Saks). Un record au m2 ! Une deuxième Faubourg St Honoré ! . De nombreux créateurs français et une constellation de marques de luxe françaises se sont implantés sur cette artère et ses voisines ( Lexington avenue, Madison) faisant de ce quartier de Manhattan une enclave parisienne. Citons par exemple : Hermès, Chanel, Kenzo, Louis Vuitton, Agnès B, Bonpoint, Jacadi…etc. Un savoir-être, une culture de l’élégance et une touche de fantaisie qui nous sont propres conquièrent les recruteurs américains à l’heure de la sélection. Deux postes clés dans l’industrie de la mode recrutent de nombreux français:  assistant de designer et responsable de boutiques. New York reste la destination phare dans ce secteur de la mode et du luxe et et plus particulièrement le coeur de Manhattan, Greenwich Village et le  quartier de Soho.

 

2. La cosmétique et la coiffure, la french touch

La french touch est particulièrement présente aux USA dans l’industrie des cosmétiques et de la coiffure avec des géants du secteur comme L’Oréal ou des entrepreneurs comme Jacques Dessange ou Jean-Louis David. Les USA sont un marché privilégié pour ces entreprises made in France qui n’hésitent pas à favoriser le recrutement de salariés français en contrat local mais favorisent également les opportunités d’investissement par le biais de franchise en pleine expansion. On notera, par exemple,  dans le domaine de la coiffure et de la beauté la présence de nombreuses franchises comme Carita, L’Occitane, 5 Mondes, ou encore Jean-Claude Biguine. Votre CPA  ou votre bac pro en poche et un anglais courant peuvent vous permettre de démarcher dans un premier en  visa J1 afin de parfaire votre apprentissage auprès de ces marques de luxe ou de leurs franchisés.

 

2. La cosmétique et la coiffure, la french touch

La french touch est particulièrement présente aux USA dans l’industrie des cosmétiques et de la coiffure avec des géants du secteur comme L’Oréal ou des entrepreneurs comme Jacques Dessange ou Jean-Louis David. Les USA sont un marché privilégié pour ces entreprises made in France qui n’hésitent pas à favoriser le recrutement de salariés français en contrat local mais favorisent également les opportunités d’investissement par le biais de franchise en pleine expansion. On notera, par exemple,  dans le domaine de la coiffure et de la beauté la présence de nombreuses franchises comme Carita, L’Occitane, 5 Mondes, ou encore Jean-Claude Biguine. Votre CPA  ou votre bac pro en poche et un anglais courant peuvent vous permettre de démarcher dans un premier en  visa J1 afin de parfaire votre apprentissage auprès de ces marques de luxe ou de leurs franchisés.

 

3. La restauration et les métiers de bouche

La cuisine française est fortement appréciée de New-York à Los Angeles et sa renommée internationale a aussi conquis les palais des américains devenus très gourmets. De nombreux chefs Français ont fait une illustre carrière aux USA et cherchent à leur tour à former et épauler une jeune génération de cuisiniers talentueux cherchant à vivre leur rêve americain. Le succès américain du chef français Daniel Boulud et sa kyrielle d’établissements new yorkais embauchent et sponsorisent ainsi de nombreux apprentis. Le chef lyonnais Jérôme Bocuse détenant un établissement phare à Orlando-Walt Disney Les Chefs de France  a lui aussi sa preference nationale. Avec un personnel en salle et cuisine 100 % frenchie, la famille Bocuse joue la carte française . Plus largement , les boulangers et les pâtissiers sont particulièrement recherchés sur l’ensemble du territoire US mais un serveur ayant reçu une bonne formation (notamment en école hotelière) pourra également faire jouer en sa faveur sa formation made in France. Pour les managers du monde de la restauration, si l’Ecole Hotelière de Lausanne reste un must, l’Institut Paul Bocuse ou l’Ecole Vatel ont une réelle côte auprès des recruteurs américains.

 

4. Le tourisme et l’industrie des loisirs, la particularité française

L’industrie touristique et particulièrement les groupes hoteliers français implantes aux USA comme le groupe Accor ou le Club Med pour l’ensemble de la zone Amérique recherchent des profils de managers ou d’animateurs français ( GO au Club Med) maîtrisant plusieurs langues et sachant démontrer une réelle énergie et sympathie envers leurs clients américains ou internationaux. Des opportunités existent aussi dans les tours operators et chez les grands croisiéristes américains ( Royal Caribbean Cruises ). contrat local ou J1 pour les groupes français peuvent être envisager par les futurs candidats à l’expatriation.

5. Nouvelles technologies et IT, les Français cartonnent

Ingénieurs en informatique, en télécommunications ou spécialistes du net, vos profils sont extrêmement recherchés de la côte est a la côte ouest. Les technopoles de New York ( silicon Alley), Los angeles ( Beach Valley) et bien sur San Francisco ( Silicon Valley) offrent un éventail de jeunes starts-up qui recherchent des profils pointus et bilingues. en créant la loi du « American Competitiveness in the Twenty-First Century Act » les USA ont augmenté considérablement le quota de visas de travail H1B afin de combler le manque d’ingénieurs dans ses jeunes pousses technologiques. Le programme VIE ou le J1 sont deux bonnes options afin d’intégrer des sociétés françaises implantées dans ces technopoles.

Il y existe de nombreuses associations dans la Silicon Valley. Les deux plus importantes et influentes sont while42 (pour tous les profils développeurs / administrateurs de système / informaticiens ) et French Alumni Network (plus orienté vers les grandes écoles).

6. Civiweb, une cyberthèque qui recrute les jeunes français aux USA

Un dernier conseil: si vous avez moins de 18 ans, inscrivez-vous au plus vire sur le site web Civiweb. une fois inscrit, vous pourrez postuler a toutes les offres d’emploi proposées par les entreprises françaises implantées aux USA. Cette cythèque est accessible à toutes les entreprises françaises qui recherchent à recruter de jeunes actifs français afin de  les envoyer parfaire leur formation dans un pays étranger et notamment aux USA . Le programme VIE (Volontariat International en Entreprises) émanant d’Ubifrance favorise ce processus en permettant aux entreprises de se développer à l’international et de recruter des jeunes performants et motivés . Notez que le VIE tout comme le visa J1 ont une durée de 6 à 18 mois uniquement. Sachez que si vous êtes recruté et  embauché par une société française dans ce cadre, vous percevrez une indemnisation exempte d’impôts durant la durée de ce contrat.

151104_ad_wilson_1085x200