160204_ad_Michael-Rousselle-Paris-rendez-vous_728x90

Chaque année, de par le monde, la fameuse loterie de la Green Card tire au sort quelques 50 000 personnes qui auront la chance d’obtenir le Graal de la Carte Verte. Ce titre de résident permanent aux USA permet aux étrangers de s’implanter durablement et de travailler sans recourir à un visa. Investir.us est parti à la rencontre de Stéphane D. jeune trentenaire français ayant  gagné le gros lot de la Carte verte en novembre 2015.

Quel fut l’élément déclencheur qui vous a poussé à participer à la loterie de la Green Card ?

greencard

Parti avec ma fiancée à New York en 2011 dans le cadre de son J1 (qui travaillait pour 12 mois dans une succursale française), je suis littéralement tombé amoureux de NY et de l’effervescence qui se dégageait de la Grosse Pomme. Ayant pu rejoindre ma petite amie grâce à un visa de journaliste (visa I), j’ai goûté pendant 13 mois à une vie trépidante, bien que nous vivions à l’époque dans le New Jersey à une demi-heure seulement de Manhattan. Le côté manucuré et totalement léché de notre banlieue résidentielle me séduisait totalement et je n’avais plus qu’un rêve: m’installer définitivement à New York. J’étais prêt à tout pour réaliser mon rêve américain !

Comment participez à la loterie de la Carte Verte ?

Tout un chacun, de par le monde, peut participer à la loterie de la Carte Verte. Cette étape est extrêmement facile, rapide et entièrement gratuite. Je vous conseille de vous connecter directement au site officiel de la loterie de la Green Card et de ne pas vous embarquer sur des sites payants d’avocats fallacieux. Par contre, il vous faudra respecter scrupuleusement les dates : du 1 er octobre au 31 novembre de chaque année. Avec ma fiancée, nous avions choisi de jouer séparément puisque nous n’étions pas mariés et souhaitions augmenter nos chances de gagner. Nous avons joué le 12 octobre 2012, les résultats de la loterie tombent chaque année le 1er mai.  Le formulaire à remplir est très bref et simple et consiste en 3 questions. Il ne vous prendra que 3 minutes. Par contre, je vous donnerai 3 conseils précieux:

1) Respectez les dates précises d’inscription à la loterie

2) Respectez le format américain de photo requis

L’inscription on-line requiert une photo d’identité au format américain. Si vous résidez en France ou à l’étranger, ce format américain n’existant pas, il vous faudra le retoucher en 5×5 à l’aide d’un tutoriel.

3) Conservez précieusement votre numéro d’inscription car il vous sera demandé et il vous sera impossible de le récupérer ultérieurement.

bannière immigrer aux USA

Quelles sont les étapes à suivre après la participation à la loterie ?

Etape 1 : attendre les résultats de la loterie au 1er mai

Participer à la loterie est un exercice facile, à la portée de tous, mais les étapes suivantes se sont avérées, pour ma fiancée et moi-même , particulièrement compliquées. Au bout des 12 mois du J1 de ma petite amie, nous avons dû quitter le territoire américain et attendions avec impatience les résultats de la loterie fixée au 1er mai. Entre-temps, j’ai accepté un poste comme journaliste basé à Nouméa en Nouvelle-Calédonie et caressait mon doux rêve de toucher au printemps suivant le Graal de la Carte Verte.

Etape 2 : le 1er mai, recevoir , comprendre les résultats de la loterie et agir

Le 1er mai 2013 en entrant le numéro d’inscription sur le site officiel de la loterie, nous avons ressenti un grand moment de stress car un énorme pavé en anglais apparaissait sur notre écran et nous n’étions pas sûrs de tout comprendre. Après avoir relu maintes fois ce courrier, j’ai compris que j’avais été sélectionné pour la Green Card et que ma petite amie avait échoué. Le numéro de dossiercase number”qui apparaissait était extrêmement long ce qui signifiait que j’étais en fin de liste et que mon dossier serait traité dans les derniers. En effet,suite à l’examen du dossier, le gouvernement américain procède à un entretien avec les candidats sélectionnés à la loterie de septembre à septembre de l’année suivante. Dans mon cas personnel, j’habitais Nouméa, nous étions en mai 2013 et cela signifiait que je ne passerai pas mon entretien avant l’été 2014.

Etape 3 : constitution du dossier et préparation de l’entretien

Dès que vous aurez reçu les résultats de la loterie et s’ils sont positifs, agissez au plus vite surtout si votre “case number” est long et que vos chances sont, par la même, moindres ! La constitution de ce dossier doit être rigoureuse et méticuleuse car il représente une véritable 2 ème sélection en soi ! Vous aurez de nombreux formulaires à télécharger et remplir en anglais, avec des questions extrêmement précises sur votre état civil, celui de vos parents, votre situation professionnelle, vos diplômes, votre état de santé et les opérations chirurgicales que vous aurez subi.

 Ne devient pas Green Card qui veut !

Le candidat à la Green Card a donc jusqu’au mois d’août pour envoyer son dossier dûment complété aux autorités compétentes. N’oubliez pas qu’il faudra faire traduire tous vos diplômes et documents en anglais par un traducteur assermenté.

Enfin, sachez que les autorités américaines sélectionnent lors de la loterie plus de candidats qu’il n’y a réellement de places au final. Cette étape préparatoire de constitution du dossier est donc fondamentale.

Etape 4 : examen médical préalable et entretien à l’Ambassade américaine

Une fois mon dossier finalisé et envoyé, j’ai préparé avec ma fiancé mon mariage civil à Nouméa et fixait le date du 4 juillet 2014 afin que nous soyons unis par le mariage pourqu’elle puisse à son tour profiter de ma Green Card. Or, j’ai reçu une lettre de convocation à l’Ambassade des USA à Suva (capitale des Fidji) dont dépend la Nouvelle Calédonie pour le 3 juin. Et nous n’étions toujours pas mariés ! A mes risques et périls, je reculai la date de l’entretien au 31 juillet 2014, conscient que je perdais ainsi des places dans ce 2ème tour de sélection… Nous sommes arrivés au Fidji 4 jours avant le rendez-vous à l’Ambassade car il est obligatoire de se soumettre au moins 72H avant cet entretien à une visite médicale et une radio des poumons réalisée par un médecin assermenté par l’Ambassade des USA. Les résultats sont gardés secrets et cachetés. Vous n’en prendrez note que le jour où vous entrerez sur le territoire américain. Apprenez que s’ils sont mauvais, vous serez extradez et reviendrez à la case départ.

L’entretien à l’Ambassade en anglais ne durera qu’une quinzaine de minutes et ne reprendra que des questions classiques auxquelles vous devrez vous préparer.

Happy End : l’American Dream devient réalité…

3 jours après cet entretien, nous avons reçu une réponse positive et on nous avons remis nos passeports munis d’un visa provisoire de 6 mois.  Nous avions maintenant 6 mois devant nous pour mettre le pied sur le sol américain afin de déclencher le véritable processus de Carte Verte. C’est ainsi que début novembre 2014, nous sommes partis à Hawaï, Etat US le plus proche de notre Nouvelle Calédonie d’adoption, afin de lancer le processus. C’est avec la sueur au front que nous avons passé la douane munis de notre dossier médical cacheté puisque nous ne savions toujours pas ce qu’il contenait.

Santé irréprochable, poumons au top (heureusement nous n’avons jamais fumé), notre rêve américain se réalisait le 7 novembre 2014 soit 2 ans après le démarrage de notre projet ! Fin novembre 2015, nous nous installions définitivement à New York, notre terre d’élection !

Quels conseils donneriez-vous aux futurs participants à la loterie ?

Mon cas personnel dans l’obtention de la Carte Verte fut celui du parcours du combattant. Vivant à l’autre bout du monde, aux confins du Pacifique, cela n’a pas facilité les tâches administratives, les délais et a engendré des coûts supplémentaires très importants en raison des déplacements (billets d’avion, nuits d’hôtel, examens médicaux).

1) Quelle que soit votre situation personnelle et professionnelle (pour ma part, j’ai dû renoncer à une belle situation à Nouméa et à une vie douce dans les îles), il faut être sûr de son choix.  Cette décision a aussi impliqué le mariage et un changement de cap professionnel. Ce processus est long et ardu, il faut donc de l’organisation, de la motivation, de la ténacité, ne jamais baisser les bras, savoir s’entourer d’amis parfaitement bilingues en anglais.

2) Soyez discret sur votre projet dans votre cercle professionnel et familial car les obstacles sont nombreux et les étapes sont longues et ce désir créé des incompréhensions. Néanmoins, faites vous conseiller sur les forums des réseaux sociaux où vous pourrez partager avec d’autres internautes votre expérience en toute honnêteté.

3) Ne jamais mentir aux autorités américaines, ni sur vos diplômes ni sur votre parcours. Cela pourrait vous coûtez très cher et mettre en péril votre rêve américain.

En janvier 2016, en quoi la Green Card a changé votre vie ?

La Green Card est dorénavant synonyme pour moi de liberté. Liberté d’entreprendre et liberté de travailler aux USA avec beaucoup de choix et d’opportunités. Un nouveau paysage laboral s’offre à nous aujourd’hui à New York et nous comptons bien en profiter !

MyFrenchCity remercie chaleureusement Stéphane D. pour le temps et l’implication offerts durant cet entretien.

La loterie pour la Carte Verte 2017

Guide INV