160205_ad_david_robinson_728x90


Fort de plus de trente années d’expérience, notre Expert Partenaire Françis Rolland nous aide à décrypter les tendances immobilières et le marché spécifique à la Silicon Valley.


La Silicon Valley, une région aux multiples atouts


La région de la Silicon Valley attire par ses nombreux atouts, comme nous l’explique Francis Rolland : un climat agréable toute l’année et plus clément que dans le reste de la Bay Area, une proximité à San Francisco et à la mer, une économie en plein essor… Elle comprend les villes de Menlo Park, Palo Alto, Los Altos, Los Altos Hills, Cupertino, Santa Clara, Mountain View ou encore Sunnyvale (pour ne citer qu’elles) qui se rejoignent en tissant une gigantesque métropole.

Aujourd’hui, la Silicon Valley se retrouve quelque peu victime de son succès : l’offre ne parvient pas à satisfaire la demande, et il y a relativement peu de propriétés à vendre. Les maisons sur le marché, quant à elles, sont au plus haut. Lorsque le bien est loué, le rendement est assez bas puisqu’il oscille entre 2,5% et 3,5%, bien que les prix de location aient, eux aussi, énormément augmenté ces dernières années. En somme, le marché de l’immobilier de la Silicon Valley varie au gré de l’économie locale, qui explose en ce moment. Il peut changer rapidement, comme partout aux Etats-Unis, mais il se montre très lucratif sur le long terme d’après notre expert.




Des sociétés qui boostent le marché de l’immobilier de luxe

S’il n’est pas facile de se faire une place au soleil de la Silicon Valley, c’est en partie parce qu’elle est le berceau de la high-tech. On ne compte plus le nombre d’entreprises mondiales spécialisées dans les secteurs de l’informatique et des nouvelles technologies qui l’ont prise d’assaut : Facebook à Menlo Park, Google à Mountain View, Apple à Cupertino… Ces dernières attirent les acheteurs les plus fortunés, et l’immobilier de prestige ne s’est jamais aussi bien porté dans la région. La petite ville d’Atherton, élue parmi les zip codes les plus onéreux des Etats-Unis ces dernières années, en est un exemple probant.

Car si ces entreprises dynamisent la Silicon Valley, elles font également flamber les prix, et il devient de plus en plus difficile pour les salaires modestes de se loger. En revanche, les employés des entreprises high-tech, dont les salaires sont plus compétitifs, peuvent trouver avantageux d’investir et se loger sur place : proximité à leur travail, temps de trajet plus court et donc moins d’embouteillages, excellente qualité de vie, immobilier porteur…



La Silicon Valley, idéale pour un immobilier  d’investissement


Parce que les prix des biens immobiliers ont considérablement augmenté ces dernières années, acquérir une propriété dans la Silicon Valley représente un investissement important. Cependant, la région reste en pleine expansion, en partie grâce aux nombreux emplois générés par les entreprises high-tech, qui semblent promises à un bel avenir et qui imposent la cadence aux autres secteurs d’activités.

C’est pourquoi, selon Francis Rolland, investir dans la Silicon Valley est un placement prometteur sur le long terme. L’historique le montre : entre les hauts et les bas des cycles immobiliers, les propriétés ont pris une énorme valeur et ont rapporté une importante plus-value sur le capital de départ. Ainsi, la région de la Silicon Valley peut être un choix judicieux pour un immobilier d’investissement. Pour preuve : dans le comté de Santa Clara, le berceau de la Silicon Valley, le prix médian d’une maison individuelle était d’environ $245 000 en 1990. Fin 2015, une propriété de ce type atteignait les $950 000, soit une appréciation de 287% (environ 11,5% par an) !

Francis Rolland : les tendances immobilières dans la Silicon Valley


Francis Rolland est agent immobilier dans la Silicon Valley. Il officie au sein du groupe Coldwell Banker et couvre tous les biens immobiliers, des condominiums aux prix les plus abordables jusqu’aux propriétés de prestige.

Contacter Francis Rolland

INV – 151001 banner_default_investir_728x90