160205_ad_david_robinson_728x90

 

Miami Investir

 

Le marché immobilier américain est en croissance continue depuis plusieurs années. Symbole de cette bonne santé du secteur, la Floride, un Etat idéal pour investir dans le logement et bénéficier d’une forte rentabilité. On vous dit pourquoi.

 

1 – La Floride, ce n’est pas que Miami

 

Troisième Etat le plus peuplé du pays, quatrième PIB le plus haut au monde, la Floride ne se limite pas à Miami Beach et aux Keys. Selon une étude réalisée par le très sérieux magazine Forbes, l’Etat du sud des Etats-Unis compte 7 villes parmi les 20 les plus propices à l’investissement dans le logement en 2016 : Orlando, Fort Lauderdale, Cape Coral, North Port, Tampa, Jacksonville et West Palm Beach. Toujours selon Forbes, ces villes ont en commun la croissance de l’emploi, un marché sain, une forte croissance démographique et un prix de l’immobilier résidentiel considéré comme sous-évalué. La valeur des maisons dans ces six villes a augmenté de 9% à 14% ces dernières années. « Fort Lauderdale, par exemple, est une ville en pleine expansion » explique Stephan Boushira, General Manager à Azur Equities, un fonds d’investissement implanté en Floride depuis plusieurs années. « 30 000 emplois s’y créent par an, l’activité portuaire et aéroportuaire se développent ». Fort Lauderdale, tout comme West Palm Beach, va aussi bénéficier dès 2017 de la future liaison ferroviaire qui reliera ces deux villes à Miami et Orlando.

 

2 – Idéal pour un immobilier d’investissement

 

Stephan Boushira l’assure, les belles affaires existent en Floride, à condition de ne pas se limiter à Miami et d’éviter le bord de mer. La ville la plus connue de l’Etat voit des buildings fleurirent un peu partout avec pour conséquence beaucoup plus d’offres que de demandes sur certains quartiers tel que Brickell. Même chose sur le littoral qui a vu les constructions se multiplier ces dernières années. Voilà pourquoi Azur Equities se tourne vers d’autres villes pour trouver d’intéressants produits d’investissements. « Mieux vaut ne pas se tourner vers des marchés saturés, mais plutôt vers des zones sous-évaluées comme par exemple le comté de Broward. Fort Lauderdale et Davie sont des villes idéales pour un logement à rendements, un immobilier d’investissement dans un but locatif », explique Stephan Boushira.

 

 

3 – Une rentabilité à deux chiffres

 

« Notre fonds d’investissement à pour mission de trouver des bons deals qui vont permettre aux investisseurs, qui rentre avec nous dans l’acquisition d’un terrain ou d’une résidence, une rentabilité à deux chiffres et pour ceux qui achète un appartement ou une maison une rentabilité minimum de 5.5% », assure Stephan Boushira, General Manager à Azur Equities. Sans compter la plus-value potentielle en cas de revente, « entre 10 et 25% constatés depuis 2012 » affirme-t-il.

« Demain si vous investissez dans un two-bedrooms à Davie, une fois que vous avez enlevé la taxe foncière, plus les charges de copropriété, vous avez une rentabilité nette de 5.5 à 6% minimum, qui peut facilement atteindre les 9,5% si l’on inclut la plus value potentielle à la revente », affirme Stephan Boushira. « Sur un gros projet qui nécessite l’achat d’un terrain, la construction, on s’engage sur une rentabilité à 2 chiffres ».

 

4 – Profiter d’une défiscalisation

 

La Floride est avantageuse pour les Français qui veulent investir aux US, car cela peut leur permettre dans certains cas de ne pas payer d’impôts, ou peu. « L’investissement immobilier peut être considéré comme de la défiscalisation », confirme Stephan Boushira d’Azur Equities. Pour rappel, l’ISF concernent uniquement les biens situés en France. L’immobilier en Floride n’est donc pas inclus dans le calcul de l’ISF. Grâce aux conventions fiscales entre les deux pays, il n’est bien sûr pas question d’être doublement imposé. Et sachez-le, la Floride ne prélève aucun impôt sur le revenu…

 

5 – Les facilités administratives

 

Aux Etats-Unis, vous avez tout à fait la possibilité d’acheter en nom propre ou bien par l’intermédiaire d’une structure juridique. Un visa n’est absolument pas nécessaire « Ce n’est pas compliqué d’investir en Floride », assure Stephan Boushira. « Chez Azur Equities, tout est très transparent, on explique aux investisseurs la chronologie à respecter. Généralement on ouvre au client une LLC (l’équivalent d’une S.A.R.L., ndlr). Le client doit lui ouvrir un compte bancaire aux Etats-Unis, transférer son argent de France (personnel ou trésorerie de société) sur ce compte, qui lui servira par la suite à recevoir les loyers. Nous travaillions avec des avocats d’affaire, des experts comptables, des notaires agréés dans les deux pays pour faciliter les démarches et répondre à l’ensemble des spécificités de chacun ».

 

Consultez également notre article : Devenir propriétaire en Floride en 2017 : quel rendement espérer ?

En Savoir Plus sur notre partenaire : http://www.azurequities.com/ 

151104_ad_wilson_1085x200