Detroit Investment

Une vaste question que se posent de plus en plus de Français qui désirent traverser l’Atlantique. Il faut dire qu’avec un taux de chômage deux fois plus bas que dans l’Hexagone, les Etats-Unis ont une économie en bonne santé qui attirent toujours plus de Français qui veulent partir vivre aux Etats-Unis.

Non, le rêve de vivre aux USA n’est pas mort !

New York est toujours une ville qui boue autant culturellement que financièrement, Boston est à la pointe dans le domaine de la recherche, Miami est une ville où l’immobilier se développe de manière exponentielle, Los Angeles est toujours La Mecque de l’industrie cinématographie et San Francisco a, avec la Silicon Valley, acquis une nouvelle dimension ces dernières années. Mais les Etats-Unis, ce sont aussi des villes en pleine croissance qui attirent de nombreux européens : Austin, Nashville, Salt Lake City, Chicago,…Bref quel que soit votre parcours et vos envies, il y aura toujours une Amérique pour vous. Mais qui dit USA, dit visa, dit travail. La décision de s’expatrier aux USA n’est évidemment pas à prendre à la légère. Apprêtez-vous à vous arrachez les cheveux face aux interminables démarches administratives. Mais le jeu en vaut la chandelle.

La manière la plus simple de s’ouvrir les portes des États-Unis, c’est bien sûr de gagner la green card à la loterie organisée chaque année par le gouvernement américain. Si les USA refusent de donner le pourcentage d’heureux élus, sachez que les Français sont plusieurs centaines à être sélectionnés au hasard chaque année. Attention néanmoins, être tiré au sort ne signifie pas obtenir la green card. Seul 50% des sélectionnés reçoivent un matin leur carte verte dans leur boîte aux lettres. Car les démarches administratives sont longues, tortueuses, et il faudra justifier auprès de l’administration américaine que votre profil, vos compétences sont un apport pour un pays comme les États-Unis. Mais qu’est-ce qu’apporte une carte verte ? Tout simplement la possibilité d’être résident permanent aux Etats-Unis et d’avoir la possibilité d’ouvrir un compte en banque, d’avoir un numéro de sécurité sociale, de signer un bail, et bien sûr de trouver un travail dans une entreprise américaine.

Les moins chanceux d’entre vous devront se tourner vers les visas. Si vous êtes encore jeune, voire étudiant, le plus simple est bien sûr d’étudier aux Etats-Unis ou encore de trouver un stage afin d’obtenir un visa. Il existe de très nombreuses branches qui embauchent des Français en stage : finance, restauration, marketing, communication, recherche et bien sûr nouvelles technologies. Avec un visa J1 en poche, vous pourrez rester entre un et deux ans. Encore mieux, les fameux VIE (Volontariat international en entreprises) qui permettent à des jeunes Français d’être embaucher le temps d’une mission par des entreprises françaises basées à l’étranger et donc d’espérer un bien meilleur salaire qu’en stage.

Si vous n’êtes plus en âge de faire un VIE ou un stage, il vous reste alors à trouver un visa de travail et donc de trouver un emploi aux États-Unis. S’il est très difficile de trouver un job à distance, rien n’est impossible avec un bon CV et une bonne maîtrise de l’anglais, d’autant que les start-ups américaines, par exemple, sont nombreuses à embaucher des ingénieurs français. Les savoir-faire français dans le domaine de la gastronomie, du luxe, de l’art, sont autant d’atouts pour les Français qui cherchent à s’installer aux Etats-Unis. Renseignez-vous aussi auprès des multinationales qui ont des bureaux aux Etats-Unis ou en France et qui seront à même de vous faire passer un entretien d’embauche depuis la France et de vous financer votre visa. Car un permis de travail n’est pas gratuit dans la très grande majorité des cas. En plus du coût du visa en lui-même, il est dans certains cas fortement conseillé de passer par un avocat pour ne pas voir sa demande de visa rejetée à l’ambassade américaine à Paris, seule entité à-même de vous octroyer un visa.

On aurait presque oublié qu’il existe une dernière alternative pour pouvoir s’installer aux Etats-Unis : se marier avec un(e) américaine(e) ! Le mariage permet de s’installer provisoirement aux Etats-Unis pour ensuite faire les démarches d’obtention d’une carte verte et devenir ainsi résident permanent. Et n’essayer surtout pas de monter un mariage blanc. Les autorités américaines demandent notamment à ce que vous habitiez avec votre moitié depuis un certain temps.


Petit conseil d’expatrié à futur expatrié

Avant de rejoindre les dizaines de milliers de Français des Etats-Unis, réfléchissez bien aux sacrifices que représentent une expatriation dans un pays comme les Etats-Unis, où les loyers des grandes villes sont très chers et la protection sociale hors de prix. La distance avec la famille est aussi un facteur à prendre en compte. Mais si vous rêvez de Times Square plutôt que de la Tour Eiffel, de Miami Beach plutôt que de la Promenade des Anglais, tentez l’Amérique !

Guide INV