Green Card et nationalité américaine : quelles différences ?

Home/Immigrer aux USA/Green Card/Green Card et nationalité américaine : quelles différences ?

Green Card et nationalité américaine : quelles différences ?

Naon&Co

Si la Green Card, tant convoitée par nous autres ressortissants français, signifie la résidence permanente, elle n’est pas pour autant synonyme de citoyenneté américaine. Quelles sont donc les différences qui existent entre ces deux statuts ? Et comment devient-on citoyen américain ? C’est ce  à quoi nous répondons ici.

Consultez également notre article sur la loterie Green Card ici.

La Green Card ou Carte verte

La Carte verte ou Green Card n’est, en dépit de son nom, ni plus ni moins qu’un visa immigrant particulier, conférant le droit de résider de manière permanente aux USA, mais également d’y travailler.

Ce titre de résidence permanente permet donc d’accéder aux mêmes droits que ceux détenus par un citoyen américain, exception faite du droit de vote.

Les plus de la nationalité américaine

On ne peut la perdre !

Le premier avantage concernant la nationalité américaine, comparativement à la Green Card, est qu’une fois obtenue, on ne peut vous la retirer. La Green Card peut, en effet, être perdue si vous décidez de résider en dehors des Etats-Unis pour une durée de plus de 180 jours par an. En cas de départ de plus de 180 jours du territoire américain, il vous faudra effectuer une demande de « ré-entrée » aux USA, sans quoi l’administration américaine pourrait vous retirer vos droits de résidence permanente. En d’autres termes, pour être résident permanent aux Etats-Unis, il faut habiter sur place au moins 6 mois de l’année.

Passeport us

La Green Card pourra également vous être soustraite si vous commettez un acte répréhensible, tel qu’un crime ou encore si vous ne déclarez pas ou falsifiez vos déclarations d’impôts.

Bi-nationalité

D’autre part, comme la France vous autorise à avoir une bi-nationalité, en devenant citoyen américain, vous ne perdrez pas votre nationalité française. Outre le droit de vote, la nationalité permettra à vos proches (enfants, conjoint ou parents) de se voir délivrer à leur tour la Green Card.

Droits de succession

Concernant la succession, il est aussi avantageux d’être citoyen américain. Dans le cas où vous auriez à hériter d’un conjoint américain, si vous êtes résident permanent et non citoyen, vous aurez à payer des droits de succession très importants. En revanche, si vous êtes naturalisé, vous n’aurez pas d’impôt à payer.

Les moins de la nationalité américaine

Les inconvénients associés à la naturalisation américaine portent principalement sur les impôts. Une fois Américain, vous aurez effectivement à payer des impôts sur vos revenus, quel que soit le pays de perception de ceux-ci. Le seul risque encouru par la bi-nationalité est donc la double imposition ! Heureusement, la France et les USA ont signé une convention qui vous évite cette double imposition. Néanmoins, si les Etats-Unis pratiquent un impôt plus important que la France, vous serez dans l’obligation de régler la différence.

Comment acquérir la nationalité américaine ?

Il y a deux façons de devenir américain : soit par la naissance, soit par la naturalisation. Dans notre cas, c’est la deuxième option nous intéresse.



Via la Green Card

La première chose requise pour une naturalisation est l’obtention de la Green Card. Si elle constitue un prérequis nécessaire à l’obtention de la nationalité, elle n’est pour autant pas suffisante. Devenir citoyen nécessitera que vous soyez en possession de  la Green Card, depuis déjà 3 à 5 ans :

  • 5 ans dans le cas d’une Green Card obtenue par l’investissement, le travail, ou la loterie.
  • 3ans si vous avez obtenu votre carte verte grâce à un mariage avec un citoyen américain.

Sachez que vous pourrez déposer votre dossier de candidature à la nationalité 3 mois avant la fin de la période en question.

Via votre séjour sur le sol US

Autre condition requise à la naturalisation, avoir résidé plus de la moitié de ces 3 ou 5 ans sur le territoire américain, sans en être sorti plus de 6 mois consécutifs. En outre, vous devrez témoigner d’un niveau d’anglais suffisant, ainsi que d’une connaissance de l’histoire des USA et de son système politique. Les autorités américaines ont défini l’ensemble des connaissances requises pour prétendre à la naturalisation dans un guide. Votre casier judiciaire et votre « moralité » seront également étudiés. Retrouvez le guide de la naturalisation sur le site de l’USCIS.

151104_ad_wilson_1085x200
By | 2016-12-05T19:30:44+00:00 27 mai, 2015|Categories: Green Card|Tags: , |
mautic is open source marketing automation

Send this to a friend