160204_ad_Michael-Rousselle-Paris-rendez-vous_728x90

Vous venez de finir votre déclaration d’impôts mais vous vous dites quand même qu’il serait bien de faire appel à un comptable pour la prochaine année fiscale… Investir US vous donne quelques conseils avant de signer avec le premier venu !

En savoir plus sur les différentes structures d’entreprises aux USA

Pourquoi engager un comptable ?

En tant qu’immigré, il peut vous aider à comprendre un système de taxes et de lois auquel vous n’êtes pas familier, et donc vous permettre de gagner du temps et de l’argent. En tant que professionnel, il peut être un conseiller de confiance pour gérer d’une main de maître votre petite entreprise :

  • votre trésorerie,
  • votre croissance
  • et être sûr que votre livret de compte soit tenu à jour.
expert-comptable

Si vous avez une startup, là encore, le comptable est incontournable : il vous accompagne pour trouver un équilibre entre vos besoins personnels et l’investissement financier dans votre société, souvent liés au même compte bancaire.

Comment trouver un comptable ?

  1. Conseil, réseau, bouche-à-oreille : cherchez des contacts chez vos fournisseurs ou clients qui peuvent avoir les mêmes problématiques comptables que vous. N’hésitez pas non plus à vous rendre dans les cocktails de networking organisés par les chambres de commerces locales ou, dans le cas des Etats-Unis, les chambres de commerce franco-américaines.
  2. Il existe également des associations professionnelles de CPA (Certified Public Accountant) par Etat. L’American Institute of CPA en propose d‘ailleurs une liste disponible ici.
  3. Pour vous assister, vous pouvez également trouver les coordonnées de professionnels sur le site Small Business Development Center.
  4. Enfin, n’hésitez pas à consulter notre guide professionnel d’experts-comptables Investir US. L’avantage ? Ils sont tous francophones !
expert-comptable

Les questions à poser à votre comptable avant de choisir le bon…

Prenez rendez-vous pour une première consultation pour déterminer si les noms de votre short list correspondent à vos critères.

Voici quelques exemples de questions qui pourront vous aider à vous faire une idée :

  • Quelles sont ses connaissances dans votre secteur d’activité ? Idéalement, votre CPA connaît déjà les lois et autres taxes relatives au domaine professionnel dans lequel vous évoluez. D’autant plus s’il vous a été conseillé par quelqu’un de votre réseau.
  • Est-il une ressource pour remplir votre déclaration fiscale ou peut-il aussi vous aider à prendre des décisions stratégiques ? Est-ce que par exemple, les prévisions budgétaires, les audits financiers, l’évaluation des risques sont des compétences qu’il maîtrise ?
  • Qui va être mon interlocuteur ? Dans les petits cabinets comptables, votre interlocuteur sera plus vraisemblablement un des associés, contrairement aux grosses structures où vous risquez de vous retrouver avec un CPA junior. Soyez attentif aussi à la flexibilité et à la réactivité de votre interlocuteur, ses diplômes et la validité de sa licence ou encore le montants des frais pour chacun des services.

A noter

Méfiez-vous des comptables qui vous promettent des choses trop belles pour être vrai. A la fin, vous êtes le seul responsable de la bonne tenue de vos comptes. Si vous souhaitez faire des réclamations, vous pouvez contacter deux agences :

Guide INV