160205_ad_david_robinson_728x90

Après la France, l’entreprise montpelliéraine Pradeo a décidé de poser le pied aux USA en ouvrant un premier bureau à San Francisco. Fin septembre, sa technologie qui met à nue les applications mobiles a été récompensée dans la Silicon Valley, en Californie.

Pradeo met à nue les applications mobiles

Pradeo

Brevet déposé pour Trust Revealing™

Sécuriser les applications informatiques, Pradeo en a fait sa spécialité avec Trust Revealing™ un moteur d’analyse comportementale des apps breveté. «  Souvent lorsque l’on télécharge une application, une partie cachée de cette dernière exécute plusieurs actions sans que l’utilisateur en soit informé, comme récupérer le numéro de carte bleue associée, l’agenda ou encore les fichiers contacts », explique Clément Saad, un des trois fondateurs de la société qui s’est lancée dans un processus d’implantation à San Francisco.

Protéger les utilisateurs des apps un peu trop curieuses

En exemple, il cite Angry Birds : en 2014, grâce aux documents d’Edward Snowden , le New York Times, le Guardian et le Pro Publica annonçaient que le jeu récupérait des données de localisation des utilisateurs pour les envoyer notamment à la NSA, l’agence de sécurité américaine. Et le chef d’entreprise d’ajouter : « Le cœur de métier de Pradeo c’est de révéler toutes ces actions exécutées et de mettre à nue l’application ». Cette technologie fournit une réponse pertinente et particulièrement innovante face aux nouvelles menaces liées au boom du marché des applications mobiles et à leurs conséquences : atteintes à la vie privée, pertes financières et sécurité des terminaux mobiles.

Une technologie récompensée aux USA

Pradeo meilleure opportunité d’investissement aux USA

Le 30 septembre dernier, la petite entreprise montpelliéraine s’est ainsi vue récompensée aux Spiffy Awards, les trophées du Telecom Council de la Silicon Valley, qui rassemble les grands opérateurs mondiaux de la téléphonie. Le Zephyr Award reçu par Pradeo, lors de la cérémonie qui avait lieu Mountain View en Californie, est décerné à une start-up qui, dans le secteur de la téléphonie mobile, représente la meilleure opportunité d’investissement. Une belle reconnaissance pour cette success story à la française qui débute son implantation américaine.

Après son doctorat au ministère de la Défense en 2008, Clément Saad, entouré de son frère Stéphane et d’un ami Vivien Raoul décide de fonder Pradeo «  dans un garage à Montpellier. » Pendant quatre ans, ils développent la R&D pour se spécialiser dans la sécurité des terminaux mobiles et des objets connectés, avant une commercialisation en 2013 et l’annonce d’un million d’euros de chiffre d’affaires l’année d’après.

Une start-up visionnaire pour Gartner

« En 2014, nous avons demandé au cabinet Gartner, qui est aux nouvelles technologies ce que les agences de notation sont aux banques, de nous trouver des concurrents à technologies équivalentes. Ses spécialistes n’en ont pas trouvé. Alors qu’on était encore tout petit, ils nous ont classé parmi les visionnaires », souligne Clément Saad.

Cette reconnaissance et la visibilité qu’elle confère ont fait entrer l’entreprise de plein pied dans une arène mondiale sur l’un des marchés les plus dynamiques du moment. A partir de ce moment-là, Pradeo ne pouvait plus se limiter aux seules frontières françaises. Son projet d’entreprise nécessitait l’implantation d’un bureau au cœur de l’innovation technologique mondiale, dans la Silicon Valley à San Francisco. « Il y a clairement un choc des cultures : à Montpellier, en une heure de route vous êtes à Nîmes. Ici, avec les sièges des grandes entreprises comme Google, vous avez le monde entier », s’exclame le fondateur de la pépite française.

IBM, Samsung, MobileIron et AirWatch comme patenaires aux USA

Et de développer sur son expérience aux USA : « Ici, les gens vous reçoivent plus facilement, ils sont prêts à vous faire confiance plus vite. Par contre, il faut assurer derrière, sinon la porte peut très vite se refermer. Le piège selon moi c’est le recrutement : c’est pour cela que pour maîtriser le risque nous avons choisi de développer la société sous tutelle d’un des co-fondateurs qui va venir s’installer sur place.»

De ce côté de l’Atlantique, Pradeo compte aujourd’hui quatre partenariats avec IBM, Samsung, MobileIron et AirWatch qui se montrent intéressés pour apporter de la valeur ajoutée à leurs propres produits. Clément Saad, fondateur de Pradeo, précise : « Ces alliances nous confortent dans notre conviction : l’analyse comportementale des applications mobiles est la solution d’avenir. Notre implantation à San Francisco n’est qu’un début ». Le prix des Spiffy Awards devrait accélérer les discussions avec les acteurs clés du secteur et des opérateurs américains.

Lien utile

Guide INV