Francis rolland

En rythme annualisé, la croissance américaine a fortement progressé atteignant 3,7% entre avril et juin 2015. Cette belle progression au 2ème trimestre laisse présager une activité encore vigoureuse au 3ème. Le PIB au cours de cette deuxième période a, en effet, augmenté de 2,3%. La première économie du monde est en pleine forme alors que le ralentissement de la croissance touche le reste du monde. Les économistes saluent même un niveau de croissance jamais atteint depuis 12 ans, essentiellement dopé par la hausse de consommation des ménages américains et la poussée inattendue de l’investissement de la part des entreprises.

Croissance de la consommation des ménages et poussée de l’investissement public et privé

croissance USA 2015

Au deuxième trimestre 2015, ce sont les consommateurs américains qui, par leurs dépenses, ont dynamisé la croissance.  Sous l’effet de la baisse des prix de l’énergie mais aussi du maintien de la création d’emplois solides, les américains dépensent davantage. La consommation représente plus de 70% du PIB aux USA et consolide ce chiffre favorable. Le 2ème trimestre marque ainsi la meilleure performance trimestrielle depuis 2010. La consommation des biens a grimpé au rythme de 3,1% au second trimestre, une progression au plus haut depuis 3 ans et demi, tandis que celle des services a grimpé de 2, 5%, un sommet en 5 ans.

Si la consommation des ménages et la confiance des consommateurs représentent le principal levier de croissance, le secteur immobilier participe aussi de cette belle progression. L’investissement immobilier est apparu en hausse de 3,4% en cette rentrée de septembre.

 Comme le résumait Paul Ashworth, économiste en chef de Capital Economics, cette embellie est dûe principalement à la consommation et à l’investissement public comme privé”.

Les signes d’une embellie économique pour la fin 2015

Autre signe symptomatique, les pouvoirs publics et les collectivités locales américaines ont réactivé leurs investissements. Qu’il s’agisse des dépenses liées à la défense nationale  ou aux dépenses publiques (+2,6%), elles affichent leur plus forte progression depuis 5 ans. Les exportations font montre elles aussi d’une embellie et confirment leur bonne santé avec une augmentation de +5,2%. Les importations ont progressé quant à elles de 2,8%.

La meilleure surprise reste la hausse de l’investissement au rythme de 3,1%.

croissance économique USA

Une situation au beau fixe qui devrait se maintenir lors du 4ème trimestre si les efforts persistent. Comme le soulignait le président des Cercles économiques de la Maison Blanche Jason Furman: “En ce moment, au regard de l’économie mondiale, il est essentiel que nous continuions à faire tout ce qu’il est possible pour maintenir ce rythme de croissance intérieur américain”.

Un moral au beau fixe donc pour les américains en ce mois de septembre 2015.

INV – 151001 banner_default_investir_728x90