Naon&Co

My US Investment, spécialiste français de l’investissement aux USA, note que la rentabilité locative est deux fois plus intéressante aux USA qu’en France. L’indice case- Shiller est pour nos experts un indice fiable de la bonne santé du marché immobilier. Publié le 24 novembre dernier par Standard &Poor’s, l’indice Case-Shiller  indique que le prix des logements est en hausse constante depuis septembre 2015 aux USA.

L’indice Case-Schiller, la valeur de référence du marché immobilier US

buildings

L’indice Case-Shiller établi par Standard & Poor’s mesure la valeur nominale du marché de l’immobilier résidentiel dans 20 régions métropolitaines des Etats-Unis. L’indice utilise une méthode particulière pour évaluer le marché de l’immobilier résidentiel des États-Unis. L’approche a été développée par Karl Case, Robert Shiller et  Allan Weiss. L’indice Case-Shiller inclut vingt indices régionaux et deux indices composites, agrégation des régions.

My US Investment souligne que l’indice est une moyenne glissante trimestrielle. Il est calculé mensuellement et publié avec deux mois de décalage chaque dernier mardi du mois.

L’indice Case-Shiller est donc la valeur de référence de la tendance du marché immobilier aux Etats-Unis.

Augmentation de +0,6 % du prix moyen des logements aux USA

Selon l’enquête établie par Standard &Poor’s publiée mardi 24 novembre 2015 , le prix moyen des logements à la vente dans les 20 plus grandes agglomérations des USA a progressé de 0,6% en données revues et corrigées en fonction des variations saisonnières ces derniers mois.

Si l’on revient sur la hausse du prix des logements à la vente sur l’année écoulée, le prix de l’immobilier résidentiel dans ces 20 grandes agglomérations est en hausse de 5,5% en septembre 2015 (contre 5,1% en août dernier), soit légèrement plus que les prévisions des experts (5,2%). Si l’on dresse un tableau comparatif de ces 20 grandes métropoles, notons que la côte ouest américaine se porte particulièrement bien avec des prix à l’achat qui n’ont cessé d’augmenter :

  • San Francisco +1,2 %
  • Portland +1,0 %
  • Seattle +0,9 %

Le sud de la côte est montre lui aussi les signes d’un marché haussier avec des prix en augmentation :

  • Atlanta + 1 %
  • Miami + 1,2 %

Sur la côte californienne, on n’assiste à une très légère augmentation (Los Angeles +0,4%). A New York, encore plus légère, l’augmentation des prix  n’est que de+0,2%. Comme le conclue David Blitzer, président du comité des indices de Standard &Poor’s Dow Jones Indices: «Les prix de l’immobilier continuent de rester solides aux USA et progressent deux fois plus vite que l’inflation ».

Optimisme et marché immobilier made in USA revigoré

David Blitzer partage son optimisme dans le communiqué de presse publié le 24 novembre 2015 :

“Globalement, l’économie a semblé ralentir un petit peu plus tôt à l’automne mais à présent elle repart. Avec un chômage à 5% et des signes d’un peu plus d’inflation dans le CPI, la plupart des analystes pensent que la Réserve fédérale relèvera son objectif de taux des Fed funds de 25 à 50 points de base, la première hausse depuis 2006“.

Avant de conclure sur les nouvelles mesures à adopter face à cette situation haussière :

“Même si c’est nouveau, cela ne poussera sans doute pas les taux de crédits immobiliers bien au-delà du niveau récent de 4% sur le crédit conventionnel à 30 ans. Les taux de crédit immobilier n’ont pas beaucoup varié durant l’année écoulée alors que les prix immobiliers ont augmenté; il en faudra bien plus du côté de la Fed pour ralentir cette hausse des prix”.

Une belle fin d’année donc pour les prix de vente de l’immobilier américain que semble confirmer ce spécialiste ainsi que nos experts de MyUsInvestment, spécialistes de l’investissement immobilier aux USA.

INV – 151001 banner_default_investir_728x90