Francis rolland

Le couperet est tombé ce week-end. Thomas Fabius, le fils aîné de notre Ministre des Affaires Etrangères serait, une fois de plus, dans la ligne de mire de la justice. Visé, cette fois-ci, par la justice américaine, Thomas Fabius flamboyant et flambeur, se voit accusé de “grande délinquance financière”. Dans l’état du Nevada, un mandat d’arrêt a été émis contre ce dernier… Revenons sur le parcours financier d’un joueur invétéré.

viva vegas neon

Dettes de jeux non honorées, un nouveau scandale entache la famille Fabius

Les chèques en bois de Las Vegas

Selon l’hebdomadaire Le Point, paru ce week-end, le fils aîné de Laurent Fabius aurait maille à partir avec la justice américaine. Le jeune trentenaire, habitué des casinos et des salles de jeux, aurait négligé d’honorer une ardoise de 3, 5 millions de dollars contractée dans 3 casinos de Las Vegas.

Visé par un mandat d’arrêt américain émis par le Procureur de Clark, Thomas Fabius aurait émis volontairement des chèques sans provision dans les établissements de jeux du Palazzo, de l’Aria et du Cosmopolitan de Las Vegas en mai 2012.

Même si le fameux slogan publicitaire vantant les mérites de la ville affiche “Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas”, il n’en va pas de même pour les joueurs malhonnêtes. Comme le déclarait Audrie Locke, porte- parole du Procureur de Clark, au Monde le 31 octobre: “le joueur invétéré savait pertinemment, au moment des faits, qu’il remplissait des chèques sans provision”. Le mandat d’arrêt qui vise aujourd’hui Thomas Fabiuscouvre le territoire américain continental où il peut donc être arrêté à tout instant” nous rappelle le porte-parole.

Les 8 millions d’euros de gains inquiètent la justice française

Déjà dans la ligne de mire de l’ OCRGDF (Office Central pour la répression de la grande délinquance financière), Thomas Fabius n’en est pas à son premier coup d’éclat. Connu pour son goût du jeu et ses talents à la roulette, le fils aîné de Laurent Fabius aurait déjà empoché de 13 millions d’euros de gains aux jeux entre avril 2011 et avril 2012. N’ayant perdu que 5 millions d’euros sur un tel montant, l’Office de la répression financière s’interroge. Le magasine Le Point , ayant sondé des experts en la matière, conclut que seule une mise de 20 à 25 millions d’euros permettrait d’empocher un  gain de 8 millions d’euros. Le mystère plane quant à l’origine de tels montants. Le Monde signale aussi que l’organisme anti-blanchiment du Ministère des finances, le TRACFIN, a en ligne de mire Thomas Fabius depuis 2012. L’organisme aurait ainsi conduit le Parquet de Paris à confier l’enquête aux juges d’instruction René Cros et Roger Le Loir pour des faits de faux, d’escroquerie et de blanchiment dès mai 2013.

Le scandale de l’achat d’un appartement parisien de Thomas Fabius

L”enfant terrible” de la famille Fabius, surnom dont l’affuble un récent article du Monde, avait déjà fait sensation en 2012 en devenant propriétaire (pour la coquette somme de 7 millions d’euros) de l’ancien appartement de Claude Ziddi, au cœur de Paris. Cette acquisition, qui avait vite suscité l’interrogation de la justice, aurait été financée “pour partie par un apport personnel, pour partie par un emprunt bancaire” aux dires de son avocat Maître Bonan.

La pierre est-elle une valeur refuge pour le blanchiment d’argent ? A l’accusé de répondre aujourd’hui aux autorités françaises et américaines.

 

Jackpot ! Les meilleurs casinos de Miami et sa région

INV – 151001 banner_default_investir_728x90